Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux * Anoioù lec'hioù

Noms de personnes * Anvioù tud

Breizh

Bretagne

 

Bro Leon

Pays de Léon

pajenn bet digoret an 09.06.2009 page ouverte le 09.06.2009     * forum du site Marikavel : Academia Celtica  dernière mise à jour 03/03/2019 15:10:43

Définition : commune de la Bretagne historique, en Pays de Léon / Bro-Leon. Évêché de Saint-Pol-de-Léon / Kastell-Paol..

Aujourd'hui dans la région administrative non historique dite "de Bretagne", département du Finistère; arrondissement de Brest; canton de Ploudiry, sur l'Elorn. 

Superficie : 1206 ha. 

Population :  1225 hab. en 1968; 1611 hab. en 1990;

Armoiries; blason

Paroisse : église sous le patronage de saint Yves.

Histoire

* Ogée (1780) : La Roche [La Roche-Maurice]; trêve de PIoudiry, au bord de la rivière de Lorgne [de l'Elorn]; à 6 lieues au S.-S.-O. de Saint-Pol-de-Léon; à 40 lieues 2/3 de Rennes, et à 1 lieue de Landerneau, sa subdélégation. Il s'y tient huit foires par an. Le château de la Roche-Morice, ou Rochancheron, était autrefois une place forte et le séjour ordinaire des anciens vicomtes et barons de Léon. Louis de Rosnivinen en était capitaine pour le duc François II, en 1472. — Le roi Henri III, par ses lettres données à Paris le 3 janvier 1578, établit le seigneur de la Roche son vice-roi à Terre-Neuve. — La terre et seigneurie de la Roche fut érigée en marquisat, l'an 1587, en faveur de N. de la Roche, qui avait été page de la reine Catherine de Médicis. On prétend que c'est au crédit de cette princesse qu'il dut les bonnes grâces du roi *. [Il y a ici erreur et confusion avec la maison de la Roche-Laz; voy, l'article Laz.] Ce château est démoli; on n'en voit plus que les ruines *.

* Marteville et Varin (1843) : LA ROCHE-MAURICE; commune formée de l'anc. trêve de Ploudiry; aujourd'hui succursale. — Limit. : N. Saint-Servais, Plounéventer, Plouédern, rivière l'Elorn; E. Ploudiry; S. la Martyre; O. Pencran. — Princip. vill. : Pont-Christ, Gorréguer, Bolloïc , l'Ile, Kermabarguillec , Pez-rnarc'h, Kermeur, Trégastel, Kernévez.—Superf. tôt. 901 hect., dont les princip. divis. sont : ter. lab. 297; prés et pat. 73; bois 90; verg. et jard. 12 ; landes et incultes 353 ; sup. des prop. bat. 6; cont. non imp. 61. Const. div. 150; moulins 7(de Keramer, de Trégastel, Neuf, de la Roche, de Kermadec, de Morbic, à eau). >>> L'église de la Roche-Maurice est du XVIè siècle, à en juger du moins par la date de 1559 qu'a gravée le sculpteur auquel on doit la voûte en bois et le jubé, qui malheureusement a été récemment badigeonné. — Les vitraux sont remarquables et bien conservés; le clocher est à jour, et le portail est orné de motifs en Kersanton. Le soubassement du reliquaire est orné de figures représentant diverses professions; la Mort, armée d'une flèche, semble les menacer, et au dessous se trouve l'inscription : "Je vous tue tous!" — Il y a, outre l'église, la chapelle de Pont-Christ. — Peu de sites, en Bretagne, sont aussi pittoresques que celui de la Roche-Maurice, dont les ruines, assises sur des rochers abruptes et élevés, dominent de 200 pieds la route de Brest à Paris, en l'endroit où elle traverse l'Elorn, la gracieuse rivière. Ce château, que l'on nomme aussi dans ce pays Roc'h-Morvan, fut, dit-on, fondé vers 819 par Morvan, prince léonnais; mais , selon la légende de Saint-Riek, il n'a fait que remplacer un château beaucoup plus ancien .— C'est à ce dernier que se rapporte la chronique suivante. Au commencement de notre ère , du temps où le roi Bristokus régnait à Brest (sic), le prince Elhorn était seigneur de la Roche Maurice. Or, un dragon ravageait le pays, et chaque samedi un enfant à la mamelle était désigné pour lui être livré. Le tour de l'enfant de ce prince étant venu, celui-ci ne put résister à sa douleur, et se jeta dans le Dourdu (eau noire; plusieurs cours d'eau en Bretagne portent ce nom), qui depuis fut nommé l'Elorn; d'où ce vers d'un ancien poète :

Elhorn Elhornis nomina fecit aquis.

Mais ce qui n'est pas de tradition, et ce qui est certain, c'est que vers le XIVè siècle, un prince de Léon vivait en souverain à la Roche-Maurice; aussi voit-on dans un vieux titre de la seigneurie de ce nom qu'en tout temps elle a été "emparée" d'un très grand château-fort nommé la Roche-Maurice , pour « la tuition et la gwarde des biens des subjects. » Jean V permit aux vicomtes de Léon de percevoir un droit sur les vaisseaux qui remontaient à Landerneau, pour réparations et entretien de ce château. Enfin la Roche-Maurice dut être détruite en 1490, pendant la guerre que Charles VIII faisait à la duchesse Anne. En effet, les dernières traces que l'on en ait sont de 1484, alors que Guillaume de Rosnivinen y était capitaine pour le duc , et tenait la place confisquée par celui-ci au vicomte de Rohan, qui avait pris parti dans l'armée du roi de france. (Voy. Dom Morice, Preuves, t. III, col. 250, 251, 337, 458.) — L'agriculture est assez prospère dans cette commune; les pommes de terre surtout y sont très-cultivées, et les habitants en consomment beaucoup.— Quelques-uns d'entre eux se livrent, pendant les mois de mars, avril et mai, à la pêche du saumon, qui leur procure d'assez beaux bénéfices. — Il y a deux minoteries. — Foire le premier jeudi des mois de janvier, avril, juillet et octobre.— Géologie : terrain généralement schisto argileux, exploité en quelques endroits comme pierre à bâtir. — On parle le breton.

* Editions Flohic (1998) : "Sans doute bâtie au XIè siècle par Morvan, vicomte du Faou, le forteresse reste étroitement liée aux familles de Léon puis de Rohan. La Roche-Maurice s'enrichit d'un enclos paroissial ay XVIè siècle, signe de la prospérité acquise grâce au lin et à la toile. Trève de Ploudiry sous l'Ancien Régime, le statut de paroisse lui est accordée au Concordat".

* Daniel Delattre (2004) : 

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le bourg Ar bourg
Eglise saint Yves Iliz sant Erwan
Chapelle-Ossuaire sainte Anne Chapel-Garnel santez Anna
Chapelle de Pont-Christ Chapel Pont-Krist
Château (XIè-XVè) Kastell (XIè-XVè)
Manoir de Keraoul (1871) Maner Keraoul (1871)
Pont Pont

Étymologie :  

* Bernard Tanguy (1990) : 

* Éditions Flohic : 

* Daniel Delattre (2004) : 

Personnes connues Tud brudet
Famille de Léon

Familh a Leon

Famille de Rohan

Familh a Roc'han

Loys de Rosnivinen

Loys Rosnivinen

Armorial * Ardamezeg

         
  Le Gac        
  seigneurs du Plessix et de Launay, en Plouasne; de Coëtlespel en Plounéventer; de Kerraoul en la Roche-Maurice; de Coëtgestin en Guipavas; de Penanec'h; de Kerlezouarn; de Lohennec; de Keramprovost; de Kerjaouen; du Cosquer; de Gorrépont

"d'azur au dextrochère armé d'argent, tenant cinq flèches d'or en pal, ferrées et empennées d'argent"

"en glazur e brec'h ouzh dehoù krabanet en arc'hant, p zalc'han pemp bir peuliek en aour, houarnet ha stuc'het en arc'hant"

devise / stur :

Virtus unita et Sicut sagitta in manu polentis

1437; 1488; 1513; 1594; 1701; 1715

(PPC)

       

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
   

Communes du canton de Ploudiry Parrezioù kanton Plouziri
Lanneufret Lanefred
Loc-Eginer Logeginer-Plouziri
La Martyre Ar Merzer
Ploudiry Plouziri
La Roche-Maurice Ar Roc'h-Morvan
Treflévénez    
Le Tréhou    

Communes limitrophes de La Roche-Maurice Parrezioù tro war dro Ar Roc'h-Morvan
Pencran Plouédern Plounéventer Saint-Servais Ploudiry / Plouziri La Martyre / Ar Merzher

Sources :

* OGEE : Dictionnaire de Bretagne; vers 1780; 

* MARTEVILLE et VARIN, continuateurs et correcteurs d'Ogée, 1843.

* Adolphe Joanne : Département du Finistère. 1878.

* Éditions ALBIN-MICHEL : Dictionnaire des communes de France. 1970.

* Bernard TANGUY : Dictionnaire des noms de communes, trèves et paroisses du Finistère.  Chasse-Marée - ArMen. 1990.

* Éditions Flohic : Le patrimoine des communes du Finistère. 1998.

* Michel FROGER et Michel PRESSENSE : Armorial des communes du Finistère. Froger SA. 2001.

* Daniel DELATTRE : Le Finistère. Les 283 communes. Éditions Delattre. 2004.

Liens électroniques des sites Internet traitant de La Roche-Maurice / Ar Roc'h-Morvan

* lien communal : 

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* Autres pages de l'encyclopédie Marikavel.org pouvant être liées à la présente :

http://marikavel.org/heraldique/bretagne-familles/accueil.htm

http://marikavel.org/broceliande/broceliande.htm

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* sauf indication contraire, l'ensemble des blasons figurant sur cette page ont été dessinés pat J.C Even, sur bases de GenHerald 5.

* Introduction musicale de cette page : Bro Goz Ma Zadoù, hymne national breton, au lien direct : http://limaillet.free.fr/MP3s/BroGoz.mp3

hast buan, ma mignonig, karantez vras am eus evidout vas vite, mon petit ami, je t'aime beaucoup

go fast, my little friend, I love you very much

retour en tête de page - en dro d'ar penn-kentan ar bajenn