Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Anoioù lec'hioù * Noms de lieux

Anoioù tud * Noms de personnes

A B C D E F G H I J K L
M N O P Q R S T U V W X
          Y Z          

AAAAA

 pajenn bet digoret e miz Mae 2001

page créée en mai  2001

Non actif

Actif

* forum du site Marikavel : Academia Celtica 

 dernière intervention : 10/08/2019. 10:48:30

Un bug de Noël 2019 a semé la pagaille dans cette page. Celle-ci sera restaurée progressivement

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v  w x y z

A. : abréviation de prénom romain signifiant : Aulus.

Famille de l'Aage, de Lage. originaire du Poitou; seigneur dudit lieu en Journé; de la Villemie, de Kerigomarc'h en Arzano; de Rueneuve en Tréhorenteuc; de Frémeur; de Moréac. "d'or à l'aigle bicéphale de gueules, membré et becqué d'azur" / "en aour, e erez en gwad iziliet ha pigoset en glazur" [PPC]

Aalardin : Époux de Guigenor, petite nièce du Roi Arthur. Il mit en place une sorte de prothèse à Guignier, qui avait perdu un sein en défendant son époux Caradoc Briefbras. (R. Coghlan; Illustr. Encyclo. Artur. Legends).

  Aaron (Saint) : l'un des premiers martyres chrétiens de l'Ile de Bretagne, à Cair Legion (Caerléon ou Chester ?); sous Maximien Hercule; une église lui aurait été dédiée en cette ville (cf. Lewis Thorpe, GM / HRB, index p. 291)

    Aaron (Saint) : selon J. Chardronnet (Saints de Bretagne), il s'agirait d'un ermite armoricain établi sur le rocher d'Aleth, bien avant l'arrivée de Saint Malo, lequel n'aurait fait que lui succéder. Il serait l'éponyme de la commune de St Aaron, près de Lamballe, en Penthièvre.

Famille Abalain : références et montres de 1447 à 1538, paroisse de Plouguerneau. évêché de Léon

Aballac : la 24ème fille d'Ebraucus, roi de Loegria (cf. Lewis Thorpe, GM / HRB, index p. 291) 

Aballach / Avallach : nom de personne des romans arthuriens.

*selon R. Minary et Ch. Moorman : "Père de MODRON (triade 80 "Trois portées bénies de l'île de Prydein) et parfois de MORGANE LA FEE dans les récits postérieurs. Voir Avalon". 

Abalo (Aba-Alo) : cf. Basiléia (cf F. Lallemand; Pythéas; glossaire)

Famille Abelin : seigneur de Cesson, évêché de Rennes. "d'azur à la bande d'argent chargée d'un léopard de gueules, et surmontées d'une fleur de lys d'or" / "En glazur e sourin en arc'hant, karget gant ul leonparzh en gwad , ha leinet gant ur flourdilizenn en aour"

Guillaume, sénéchal de Vitré en 1382. [PPC]

Famille Abhervé-Guéguen : Références et montres de 1426 à 1538, paroisses de Lannilis et Landéda, évêché de Léon

Abelleus : nom d'un chevalier tué par Tor. (R. Coghlan; Illustr. Encyclo. Artur. Legends)

Famille Abillan : originaire du Poitou; seigneur de Quéjean, en Campénéac; de Rochefort (?); de Stanghingant, en Meslan. "d'azur à trois papillons d'argent" / "en glazur, e deir valafenn en arc'hant". débouté à l'intendance en 1700. [PPC]

Ablamor of the Marsh :  un chevalier qui possédait un cerf blanc, tué par Gauvain et Gaheris. En représailles, Ablamor leur tua deux lévriers de chasse. La querelle se termina en combat entre Ablamor et Gauvain. Mais comme Gauvain était sur le point de vaincre son adversaire, et donc probablement de le tuer, l'épouse de ce dernier se plaça entre les deux combattants, et c'est elle qui fut tuée par Gauvain. Horrifié par son acte, Gauvain s'abstint alors de tuer Ablamor.  (R. Coghlan; Illustr. Encyclo. Artur. Legends).

Famille Abmorvan : Références et montres de 1534 à 1538, paroisse de Landéda, évêché de Léon

Famille Abraham : seigneur de l'Hôtellerie en Ploufragan; de la Ville-Angevin en Pordic; de Bélestre en Saint-Alban; du Closmenier en Coëtmieux. "d'argent à trois jumelles de sable, accompagnées de dix étoiles de gueules, 4, 3, 2, 1" / "en arc'hant e deir eilenn en sabel, heuliet gant dek steredenn en gwad, 4, 3, 2, 1". sceau 1381- siell 1381 [GLB] [PPC]

Perrot ratifie le traité de Guérande en 1381. 

Abrincates / Abrincatui : peuple celtique du nord-ouest de la Gaule armoricaine, dans le fond de la baie du Mont Saint Michel; chef lieu : Ingena / Avranches

Abrinki : voir Abrincates ( cf F. Lallemand; Pythéas; glossaire)

Abulcari : ethnonyme de l'unité stationnée à Anderita / Pevensey, selon Notitia Dignitatum.

  Abundantia : déesse de l'Abondance. Elle est représentée à Lindum / Lincoln (cf  I.A Richmond, Roman Britain, p 189)

Famille Abyven : seigneur de Kéreoc et de Keruzouarn, ressort de Lesneven. "d'argent, à la fontaine de gueules" / "en arc'hant e veunteun en gwad". 1696. des procureurs du Roi, maires et députés de Lesneven aux États depuis 1720. [PPC]

  Accalon : 

* selon Ronan Coghlan : Chevalier gaulois dont Morgane était amoureuse. 

* selon R. Minary et Ch. Moorman : "Amant de MORGANE LA FEE (Morte d'Arthur). Il est tué par Arthur".

Accon : chef de la tribu des Senones; chassé du pouvoir après l'expulsion de Cavarinus; il pousse à la révolte des Senones et les Carnutes. Il est mis à mort sur ordre de César. (B.G. VI,4,44; et B.G, VII,1)

Achaios, archonte d'Athènes en -166

Famille Achard : originaire du Poitou; seigneurs de Pommier. Jean, écuyer sous le connétable de Richemont en 1414

 

Acheflour

* Ronan Coghlan : Dans le roman Perceval, Acheflour est la sœur d'Arthur et la mère de Perceval. Elle perdit la tête en pensant que son fils était mort. Mais lorsque Perceval l'eut retrouvée, elle recouvrit ses sens et s'en alla vivre avec lui et Lufamour. (R.Coghlan; Illustr. Encyclo. Artur. Legends).

* R. Minary et Ch. Moorman : "Héroine de SIR PERCEVAL OF GALLES. Son nom est une déformation de BLANCHEFLEUR".

  Achilles : père de Pyrrhus (cf. Lewis Thorpe, GM / HRB, index p. 291) 

Famille d'Acigné : seigneurs dudit lieu, en Vitré; de la Lande et de la Grézionnaye, en Guichen; vicomtes de Coëtmen, en Tréméven; vicomtes de Tonquédec; seigneurs de Montjean en Anjou; de Fontenay, en Chartres; vicomtes de Loyat; barons de Malestroit; vicomtes de la Bellière, en Pleudihen; de Châteauloger en Saint-Herblon; de Cramou, de Beaumont, de la Couppaye, en Comblessac; de Cottouët; comtes de Combourg; barons de Châteaugiron; d'Amanlis; de Sillé-le-Guillaume, au Maine; de Chollet et de Bécon, en Anjou; barons de La Roche-Jagu, en Ploëzal; comtes de Grandbois, en Landebaëron; seigneurs de Troguindy, en Penvénan; de la Touche-à-la Vache, en Créhen; de Carnavalet, ou Kernévénoy, en Quemper-Guézénnec; de Carnabat, en Plouisy; du Bois-Joli, en Chauvé; de la Motte au Vicomte, en le Rheu; de la Villemario, en Saint-Quay; de Kervenniou et de la Ferté, en Plouigneau; de Keruzec, en Pleumeur-Bodou; de la Villequéno.

"d'hermines à une fasce alezée de gueules chargée de trois fleurs de lys d'or" / "en erminoù, e dreustell divouedet en gwad karget gant teir flourdilizenn en aour"

références et montres de 1426 à 1670. [PPC]

A.D : abréviation romaine d'époque chrétienne signifiant : anno Domini = dans l'année du Seigneur.

Adam de Domerham :

* Ruth Minary et Charles Moorman : "Moine de Glastonbury, auteur d'une chronique de l'abbaye (vers 1290) dans laquelle il note que le tombeau d'Arthur fut découvert en 1190 ou 11911, et que l'abbé fit interdire l'endroit au public avant d'entreprendre les fouilles".

Famille Adam, seigneurs de la Brandaisière, en Sainte-Pazanne : "d'azur au lion d'argent / en glazur e leon en arc'hant"

Famille Adam, seigneurs de Kermalvézen, en Plestin (les Grèves) : "vairé d'argent et de gueules, à la bordure de sable / brizhet etre arc'hant ha gwad, e vevenn en sabel"

Selon Guy Le Borgne : Adam Goazhamon, Kermalhuezan

Famille Adam, seigneurs de Tourault; réf. 1427, paroisse de Plouigneau. "D'or à une tour crénelée de sable, sommée d'un tourillon de même / En aour e dour kranellet en sabel, leinet gant un tourig ivez en sabel"

Selon Guy Le Borgne :  jadis au Tourault, près Lantreguier & autres : "d'or à une tour crénelée de sable, sommée d'un tourillon de même

Adamato : le "Bien-aimé", surnom de Vespasien
Adammnan / Adomnan :

*Ruth Minary et Charles Moorman, Petit dictionnaire de Monde arthurien, p 14 : 

" Abbé d'Iona (679-704), auteur d'une Vie de saint COLUMBAN dans laquelle il est fait mention d'un certain "Artuir", un des trois fils du roi AEDAN MAC GABRAIN. Saint COLUMBAN prophétisa qu'ARTHUIR pourrait en combattant. Celui-ci périt effectivement au cours d'une bataille contre les Miathi, à l'issue de laquelle son frère, ECHOID BUIDE, hérita du trône".

Addanc : voir Afanc; personnage des romans arthuriens (R. Coghlan; Illustr. Encyclo. Artur. Legends).
Addanz : Un ancêtre de Perceval (R. Coghlan; Illustr. Encyclo. Artur. Legends).
Addaon : Fils de Taliesin; réputé pour sa sagesse; tué par Llongad Grwrm Fardog Eidyn. (R. Coghlan; Illustr. Encyclo. Artur. Legends).
Addedomaros :

  Ade :

* R. Minary et Ch. Moorman : "Nièce du seigneur du château de Limors qui porte secours à LANZELET et devient sa maîtresse".

Adeimantos : archonte d'Athènes en -477

Adeluf :  nom porté par plusieurs personnages dans le Petit Brut de Raul de Boun. Les deux premiers furent "rois" avant Arthur; le troisième était l'un des fils d'Arthur.(R. Coghlan; Illustr. Encyclo. Artur. Legends).
Adelstan : premier roi des Saxons de Loegria, après l'ultime défaire des Bretons. ((cf. Lewis Thorpe, GM / HRB, index p. 291) 
Adiatuanus : chef des Sotiates d'Aquitaine; s'oppose énergiquement à Publius Crassus lors de la Guerre des Gaules; il se soumet après la prise de sa capitale, Sos. B.G, III,22. 
Adminius : prince breton, fils du grand Cunobelinus. Rejeté par son père, il va à Rome demander l'aide de l'empereur Caligula, en 40 après J.C. Mais Caligula, l'empereur déjà fou, se contente de grouper une armée à Gesoriacum / Boulogne sur Mer, faire tirer quelques coups de catapulte dans la mer pour se glorifier d'avoir "conquis l'Océan".
Adelphius (évêque) :
Adeon / Avaon : Britto-Romain; fils d'Eudaf, et par conséquent frère de Kynan (Conan  Mériadec) et d'Hélène, selon le Rêve de Maxime. Après l'épopée de Maxime à Rome, Adeon préfère rentrer en Ile de Bretagne plutôt que de demeurer sur le continent.

Famille l'Advocat, ou Ladvocat, seigneurs de la Crochais et de Landrel, en Ploubalay; le Baronnais, en Saint-Enogat; la Provostaye, en Créhen : "d'azur à la bande dentelée d'argent accostée de trois coquilles d'or, 2, 1 / e glazur e sourin dentek en arc'hant hebiaet gant teir kregilhenn en aour, 2, 1"

Aedan : roi des Dalreodi, Irlandais de Dalriada (West-Scotland), dans l'actuel comté d'Argyll; il attaque Aethelfrith, le roi saxon de Northumbria, en 603, à Egesanstan / Doegstan.
Aedan mac Gabrain 

Ruth Minary et Charles Moorman, Petit dictionnaire du Monde arthurien, p 14 : 

" Roi de DALRIADA (fin du VIè siècle). D'après la Vie de saint COLUMBAN, écrite par ADOMNAN, il a trois fils, dont l'un est prénommé ARTHUIR. Dans les Annales de Tigernach, ARTHUR est l'un des fils d'AEDAN MAC GABRAIN, bien qu'il soit cité comme son petit-fils dans la liste des rois pictes. Il est également la père de Fand, la fée éprise de Cuchulainn, dans le récit irlandais La Maladie de Cuchulainn (voir BICOIR)". 

Aed Rin : roi de Leinster, cité dans la Lorica de St Gildas (voir Ch. Kerboul); en attente.
Aelred de Rievaulx (Ethelred; Ailred).

Ruth Minary et Charles Moorman, Petit dictionnaire du Monde arthurien, p 14 : 

"Moine cistercien (1110-1167) originaire du Yorkshire, auteur du Speculum Caritatis (1141/42), dans lequel il note qu'un novice pleura en découvrant des récits concernant Arthur, et d'une Genealogia Regum Anglorum (1152/53)".

Aeneas : voir Enée.
Aeneas Silvius : fils d'Enée; régnait sur l'Italie à l'époque ou Brutus était roi de Bretagne et toujours en place lorsque Gwendolen, veuve de Locrinus, fils aîné de Brutus, était reine de Loegria ((cf. Lewis Thorpe, GM / HRB, index p. 291) ; 

Adiatuanus : roi des Sotiates, peuple d'Aquitaine; il combat Publius Crassus, lieutenant de César, lors de la Guerre des Gaules. Il se soumet après la prise de la place-forte capitale de son peuple, aujourd'hui Sos (département de Lot-et-Garonne).
Adomnan : abbé d'Iona; biographe de St Colomba.
Adragain : Un chevalier de la Table Ronde, apparemment devenu ermite. 
Adventus (Quintus Antistius Adventus)  : gouverneur romain de (G)Bretagne romaine; confirmé entre 169 et 180 (concurremment avec Caerelius Priscus ?) ; il aurait succédé à S. Calpurnius Agricoila, et aurait été remplacé par Ulpius Marcellus.
Aed / Aidus : évêque de Sletty, en Irlande, place son église sous la suzeraineté  de l'évêché d'Armagh; il est aussi l'instigateur de Muirc'hu, biographe de St Patrick.
Aedd : Nom de plusieurs personnages de la mythologie irlandaise. Il est donné aussi comme le nom du père de Prydein (éponyme de la Bretagne) dans certaines traditions galloises. (R. Coghlan; Illustr. Encyclo. Artur. Legends).
Aedui (Éduens) : peuple de la Gaule centrale. ***
Aegidius 

DUHG : dit le comte Gilles, était grand-maître de la milice romaine dans les Gaules, vers le milieu du Vè siècle, et s'était formé, dans une partie de la 2è Belgique et de la 4è lyonnaise, un petit état indépendant qui comprenait Beauvais, Soissons, Amiens, Troyes, Reims et leurs territoires. Childéric ayant été chassé du trône en 457, Aegidius fut choisi pour chef par les Francs, et sut maintenir son autorité pendant huit années; mais les guerres continuelles qu'il avait à soutenir et la dureté de son gouvernement lui aliénèrent les esprits. Aussitôt que Childéric reparut, tous les francs se rallièrent à lui. Aegidius, abandonné, se retira à Soissons, où il mourut de mort violente, en 464, laissant ses états à son fils Syagrius. 

G. Bordonove : Aegidius, d'origine lyonnaise, reçut le titre de maître de la milice;  n 459, il s'oppose aux Wisigoths qui tentent de s'emparer de la Provence; à partir de 463, il trouve un allié fidèle en la personne de Childéric, roi des Francs; cette même année, il repousse des Saxons qui menacent Angers; il décède en 464, lors d'une épidémie.

*******

Ronan Coghlan : Comte romain, gouverneur de Gaules de 461 à 464. Jacques de Guise (XIVè siècle) prétend qu'Arthur prenait de la prospérité quand Agidius commandait en Gaules. Philippe de Vignelles (XVIè siècle) avance qu'Aegidius avait des contacts fréquents avec Arthur.

Aelia Ariadnè (Ariagne, chez Anonyme Valesianus, Ariane, chez Demougeot) :

Fille aînée de Léon Ier et d'Aelia Verina; née vers 430. Épouse Tarasis Codisas Zénon en 466/467 à qui elle donne apparemment un seul enfant, Léon II. Après le décès de Zénon, en mars 491, elle épouse Anastase Ier le Silentiaire, de ses proches, le lundi 20 mai 491, après l'avoir fait proclamer empereur le jeudi 11 avril. Elle est alors âgée de 61 ans. Compte-tenu de son âge, Il est peu probable qu'elle ait eu des enfants de ce second mariage. Aelia Ariadnè est décédée en 515.

Aelia Eudoxia : fille du franc Bauto. Elle épouse l'empereur Arcadius le vendredi 27 avril 395.
Aelia Flacilla : fille d'Antonius, préfet du Prétoire. Elle épouse Théodose (futur empereur Théodose Ier) en 376, et donne le jour à Arcadius (377), Honorius (384), et Pulchérie (402). L'impératrice Aelia Flacilla est décédée en automne 386.
Aelia Verina : Épouse de Léon Ier. Mère d'Aelia Ariadnè et de Leontia. Reçoit le titre d'Augusta qu'elle conserve jusqu'à sa mort. Participe à l'usurpation de Basiliscus contre son propre gendre Jules Nepos, mais change de camp et participe à leur restauration. Contrainte par Illous de proclamer empereur l'isaurien Léontios, en juillet 484. Aelia Verina est décédée sous la captivité de Léontios et Illous, vers la fin 484, en Isaurie.
Aelia Zénonide : épouse de Basiliscus. Décédée en 477.
Aelianus (Gnaeus Papirius Aelianus) : gouverneur romain de (G)Bretagne, vers 146 après J-C. Il a succédé à Q. Lollius Urbicus, et a semble t-il été remplacé par Gneus Julius Verus, vers 158.
Aelle : chef d'origine saxonne, débarqué en Ile de Bretagne en 477, accompagné de trois fils : Cymen, Wlencing, et Cissa. Le lieu de débarquement se trouve près de l'actuel Selsey Bill, sur la rive est de l'embouchure du Solent). En 485, il combat de nouveau les Britto-Romains près de Mearcraedesburna (lieu non identifié); en 491, avec son fils Cissa, il assiège Anderita / Pevensey, port fortifié de la côte sud de la Bretagne romaine, s'en empare, et en massacre toute la population.
Aelle : fils du roi saxon Yffe; devient roi de Northumberland en 560; décédé en 588; il a pour héritier Aethelric.
Aemilius (Lucius Aemilius) : décurion de la cavalerie auxiliaire dans l'armée de Jules César. (B.G, I,23)
Aemilius Macer : voir Macer
Aequitius : romain; magister militum pour l'Illyricum.
Aesc : fils du chef jute Hengist; il se distingue aux côtés de celui-ci lors de batailles contre les Britto-romains à Crayford (456 ou 457), Wippedesfleot (465), puis en un autre lieu non identifié en 473. Il devient le second roi du Kent après le décès de Horsa, en 488. Il règne 24 ans (ASC/Parker), ou 34 ans (ASC/Laud).
* Aesinates : nom d'une peuplade du Picenum, en Italie, près de la rivière Aesis, et possédant la ville Ad Aesim.
Aethelberht : fils du roi  ***; devient roi du Kent en 565; il règne 53 ans.(ASC); il nomme son neveu Saeberht, fils de sa soeur Ricole, roi de East-Saxons / Essex; Aethelberht est décédé en 616, après un règne de 65 ans, laissant son royaume à Eadbald.
Aethelfrith : roi saxon du Northumberland, succède à son père Aethelric en 593; il est attaqué en 603 à Egesanstan / Doegstan par Aedan, roi des Irlandais installés en West-Scotland; en 605, il attaque et s'empare de Chester, en y massacrant un grand nombre de Bretons, dont deux cent prêtres;  seuls cinquante Bretons ont réussi à s'en sortir, dont le roi Brocmail. (ASC)
Aethelric : fils du roi saxon de Northumberland Aelle; succède à son père en 588; il décède en 593; son héritier est Aethelfrith.
Aetius (Flavius) : général romain, né à Durostorum, en Mésie (près de Silistra, en Bulgarie), vers 390. Son père, Gaudentius, avait été magister equitum.

Cursus : consul en 432 pour l'Ouest, avec Valerius à l'Est;  patrice en des Gaules en 433; consul en 437 avec Flavius Sigisvultus, tous deux à l'Ouest;  consul en 446 avec Symmachus, tous deux à l'Ouest; vainqueur d'Attila en 451 aux Champs Catalauniques; consul en 454 avec Studius, tous deux à l'Est;

Aetius est assassiné sur ordre de Valentinien III, et peut-être de la main même de l'empereur, e mardi 21 septembre 454.

Aflog : sixième fils de Cunedda; il est l'éponyme du nom de pays Afloegion; 

(Les fils de Cunedda : Tybion, Osmael, Rumanus, Dunawd, Ceredig, Aflog, Einion Girth, Dogfael, Edern)

Afranius (Flavius Afranius Syagrius) : consul en 382, avec Flavius Claudius Antonius.

Famille d'Agard, originaire de Provence; seigneurs de la Coste : "de gueules à une molette d'or à huit pointes, au chef cousu d'azur, chargé d'un croix pommelée d'or / en gwad e rodiog-kentr en aour a eizh terenn; e gab gwriet n glazur, karget gant ur groaz avalouek en aour"

Agathocles, archontes d'Athènes : en -357; en -106

Famille d'Agay : originaire de Franche-Comté. Un intendant de Bretagne en 1767. "d'or au lion de gueules, au chef d'azur / en aour e leon en gwad, e gab en glazur"

Famille des Ages : seigneurs de Beauchamps, de la Boltelerays, évêché de Saint-Malo : "d'argent au sautoir de sable cantonné de quatre roses de gueules / en arc'hant e lammell en sabel heuliet gant ur rozenn en gwad ouzh pep konk"

Agitius : voir Aetius

Aglavale / Agglovale :

Ruth Minary et Charles Moorman, Petit dictionnaire du Monde arthurien, p 14 : 

"Frère de Perceval et père de Moriaen dans le récit néerlandais Moriaen (XIVè siècle). Il tient un rôle important dans le Livre de Lancelot et dans MORTE DARTHUR. Il est tué par Lancelot lors de l'enlèvement de Guenièvre. (voir Agravain)".

Agravain / Aggravaine / Engre Vains / Agravain l'Orgueilleux

Fils du roi Lot d'Orcanie; Neveu d'Arthur; Frère de Gauvain, Guerrehet, Gaheriet; Demi-frère de Mordret

Ruth Minary et Charles Moorman, Petit dictionnaire du Monde arthurien, p 15 : "Frère de Gauvain, dans Lancelot-Graal et dans Morte d'Arthur. Il s'allie à Mordred contre Arthur et est tué par Lancelot". 

Agricola (Cneus Julius Agricola) : fils de Julius Grecinus, de l'ordre sénatorial, et de Julia Procilla; ; né à Forum Julii (Fréjus) le 13 juin 40 après J.C; en 70, ayant pris le parti de Vespasien lors de la Guerre Civile, il reçoit de celui-ci, vainqueur et empereur, le commandement de la Legio XX Valeria Victrix; il commande à cette légion lors de la guerre menée par Petilius Cerialis contre les Brigantes commandés par Venutius; Agricola est alors nommé gouverneur de la province Aquitaine; à partir de 78, Agricola revient en (G)Bretagne dont il devient gouverneur; cette même année il soumet les Ordovices et les Deceangli, deux tribus du nord-ouest de l'actuel Pays de Galles; en 80, il avance sur une ligne qui va de l'embouchure de la rivière Ituna / Eden à celle de la Tinea / Tyne; en 81, il avance à nouveau et atteint une ligne qui rejoint les embouchures de la Clota / Clyde et de la Bodotria; en 83 il attaque les Caledones, puis les écrase dans la dernière bataille de l'histoire de la Bretagne celtique indépendante, en 84, dans les Monts Grampians; vainqueur, il est retiré de Bretagne et nommé par Domitien gouverneur de Syrie.

Cn. Iulius Agricola aurait été consul (suffect ? ), avec Vespasien et Titus, en 77 ou en 78, avec D. Iunius Novius Priscus et L. Ceionius Commodus. (cf. Tacite, Vie d'Agricola, IX)

Agricola a épousé Domitia Decidiana; elle lui a donné un fils, mort jeune, et une fille. 

Agricola est le beau-père de l'historien Tacite, qui lui a consacré une oeuvre intitulée : La Vie d'Agricola

Cneus Julius Agricola est décédé à ?, le 23 septembre 93. Des rumeurs laissent à penser qu'il aurait été empoisonné sur ordre de l'empereur Domitien, jaloux de sa gloire.

Agricola (Sextus Calpurnius Agricola) : gouverneur de (G)Bretagne, de 163-64 à 166 environ; il a succédé à Marcus Statius Priscus, et a été remplacé par Quintus Antistius Adventus. voir aussi :  Calpurnius.
Agricola : (préfet du Prétoire)
Agricola : breton adepte de Pélage.
Agrippa (Herodius Agrippa) : voir Hérode Agrippa. (cf. I.A Richmond. Roman Britain, p 71)
Agrippa (Marcus Vipsanius) : né en 63 avant J-C. Amiral romain, fidèle d'Octave. Vainqueur à Nauloque en 36 avant J-C contre Sextus Pompée et à Actium en 31 avant J-C contre Antoine, pour le compte d'Octave. Il reçoit la puissance tribunitienne et le pouvoir proconsulaire (Légat supérieur de l'Empereur) en Gaule en 20 avant J-C.

Oeuvres d'Agrippa : les thermes de Rome et le Panthéon de Rome, Temple dédié à tous les dieux. inauguré en 19;

- En qualité de Curator Viarum / Directeur des Routes, il met en place le projet du réseau routier gaulois à partir de Lugdunum / Lyon.

Marié à Julie, fille de l'empereur Octave Auguste. Il est le père de Caius César et de Lucius César, tous deux morts jeunes, et d'Agrippine, qui épousera plus tard Germanicus.

Marcus Vipsanius Agrippa est décédé d'une crise cardiaque en 12 avant J-C en revenant d'une expédition contre les Pannoniens.

Agrippine (Agrippina)   : fille de Vipsanius Agrippa et de Julie (fille d'Auguste); elle épouse Germanicus, qu'elle accompagne en Syrie; Germanicus ayant été empoisonné, elle remmène ses cendres en Italie et accuse son meurtrier, Pison,  à sa donner la mort; Tibère, jaloux de la popularité d'Agrippine, l'exile dans une île, où elle meurt de faim, en 33 après. J.C. 

Agrippine est la mère de Caligula et d'Agrippine la Jeune.

Agrippine la Jeune : fille de Germanicus et d'Agrippine l'Ancienne; elle épouse en premières noces Domitius Ahenobarbus, à qui elle donne un fils : Néron; en secondes noces, elle épouse son oncle, l'empereur Claude lui-même, et à qui elle donne un fils : Britannicus; Agrippine est à l'origine de la mort de l'empereur Claude, afin d'assurer le trône impérial à son fils Néron; mais celui-ci tente lui-même de la faire disparaître par noyade, puis la fait exécuter par l'un de ses affranchis, en 59. 

Agrippine a laissé son nom à la ville de Cologne : Colonia Ara Agrippinensis, ou Agrippina.

Aguissant / Anguysh 

Ruth Minary et Charles Moorman, Petit dictionnaire du Monde arthurien, p 15 : roi d'Irlande et père d'Iseult

Famille d'Aiguillon, seigneurs d'Hugères et de a Motte, en Ercée-en-Lamée; de la Juliennays et de Griffolet, en Saint-Etienne-de-Montluc; de Montiez; "de sable à trois quintefeuilles d'argent / en sabel e deir fempdiliaouenn en arc'hant"

Aikman
Ainmericus : roi chrétien de toute l'Irlande, à l'époque de Ste Brigitte et de St Gildas.
Airgetlam = "au bras d'argent" : surnom irlandais du dieu Nuada.
Airem : 

Ruth Minary et Charles Moorman, Petit dictionnaire du Monde arthurien, p 15 : Haut-roi d'Irlande, parfois considéré comme le pendant irlandais d'Arthur.

Aischron, archonte d'Athènes en -211

    A.K : abréviation romaine utilisée dans les calculs calendaires, et signifiant : Ante Kalendas = avant les Calendes.  

Akestorides, archonte d'Athènes en -474

 ALA

Ala ??? Aile de cavalerie d'origine non identifiée, stationnée à Novaesium / Neuss entre 15 et 32/35, ou 43 après JC.

Ala I Asturum (Première aile de cavalerie asturienne): stationnée à Condercum / Benwell, sur le Mur d'Hadrien (N.D XL-35 et RIB 1334,1337)

Ala II Asturum  (Deuxième aile de cavalerie asturienne) : stationnée à Cilurnum / Chesters, sur le Mur d'Hadrien ( N.D et RIB 1463-65, 1480)

Ala Gallorum Picentiana (Aile de cavalerie gauloise originaire de Picentia) : unité de la Legio XVI, basée à Novaesium / Neuss de 43 à 70 après JC.

* Alabanenses : non de peuple cité par Pline, Histoire Nouvelle, III,25. Localisation celtibère non identifiée en Tarraconnaise.

Alain (Saint) : personnage énigmatique qui serait, selon J. Chardonnet (Saints de Bretagne) identique à un évêque de Quimper du VIIè siècle. Il y a discussion à propos d'une confusion possible avec St Elain de Lavaur, et avec St Amand de Maëstricht. Saint Alain est le patron de la paroisse de Corlay, en Haute Cornouaille.
Alain de La Roche (Bienheureux) : Dominicain, né près de Plouer-sur-Rance. Décédé au couvent de Zwoll, en Hollande, le 08 septembre 1475. Qualifié de Bienheureux par le pape Benoit XIV, bien que le titre n'ait jamais été officialisé. (cf. J. Chardonnet, Saints de Bretagne, p 24-25)
Alain : co-prince du Vannetais / Bro-Wened avec son frère Pasquiten.
Alain le Grand :
Alain Barbetorte :
Alain Fergent :
Alain III :
Alain, comte de Tréguier, Guingamp, et Goëllo : arrière petit fils d'Eudon Ier, comte de Penthièvre, mort en 1099; fils de ***

Épouse

1.

2.

3.

4. Eladis :

Geoffroy d'Avaugour

Alains (Alani) : peuple d'origine iranienne, absorbé par les Vandales à partir de 406, puis par les Wisigoths de Vallia en 418 (victoire de Walia sur Addac)
Alaisiagae : divinités féminines d'origine frisonne, associées à Mars Thinscus, et présentes à Borcovicium / Housesteads. (cf. I.A Richmond; Roman Britain, p 206)
Alamans (Alemani) : confédération de tribus germaniques situées sur le Haut-Rhin. Certains d'entre eux furent établis sur le sol de l'Empire romain avec statut de fédérés (foedus). Écrasés par Clovis en 486 à la bataille de Tolbiac. Le Dictionnaire Universel d'Histoire et de Géographie dit qu'on les confond souvent avec les Suèves, auxquels ils étaient alliés.
Alamans (Alamani) : nom donné parfois aux Suèves. Voir ce nom.
Alaric : 'Roi de Tous'. Nom de deux rois wisigoths.
Alaric Ier : né à Perice (delta du Danube), en 370. Roi des Wisigoths en 396.

Il s'empare de Rome le ***, et la livre au pillage pendant trois jours.

Décédé à ***, le *** 410.

Alaric II : roi des Wisigoths d'Aquitaine et d'Espagne en 484. Battu et tué par Clovis à Vouillé en 507. Il avait promulgué un code de lois connu sous le nom de Bréviaire d'Alaric.
Alateivae (Matres) : divinités féminines d'origine basse-rhénane, introduites par des Gaulois à Cramond (Midlothian). (cf I.A Richmond; Roman Britain, p 205)
Alator (Mars) : honoré à Barkway. (cf I.A Richmond; Roman Britain, p 194)
Alban : premier martyr de (G)Bretagne, à Verulamnium (St Alban's), vers 283 selon ASC/Parker, vers 286 selon ASC/Laud. Fêté le 22 mars. Il est l'éponyme de Saint Alban's (ancienne capitale tribale des Catuvellauni, ** km nord-ouest de Londres), de Saint-Alban, près de Saint Brieuc.

Voir : Gildas, De Excidio, XI.

  Famille Albert. originaire du comtat venaissin, alliée en Bretagne par mariages aux Rohan et aux Beaumanoir : "d'or au lion de gueules armé, lampassé et couronné de même / en aour e leon en gwad, teodet ha krununet ivez en gwad"
Albici : nom d'un peuple du sud de la Gaule méditerranéenne, près de Marseille. 

César : Albici.

Albinus (Decimus Clodius Albinus) : gouverneur romain de (G)Bretagne, de 191 à 192 après J-C. proclamé empereur par ses troupes, mais reconnu seulement caesar en 193; tué à Lyon en 197. 

voir notre page : Histoire nationale des Bretons : Albinus

    Alcuin :  

Famille d'Alègre : originaire d'Auvergne; seigneur de Tourzel. "de gueules à la tour d'argent, accostée de six fleurs de lys d'or en pal, 3, 3" / "en gwad e dour en arc'hant, hebiaet gant c'hwec'h flourdilizenn en aour peuliek, 3, 3". Une abbesse de Saint-Georges de Rennes en 1715, décédée en 1741; un maréchal de France, commandant pour le Roi en Bretagne, en 1724, décédé en 1733. (PPC)

  Famille Alesme : originaire de Guyenne, seigneur de Parampure : "d'azur au chevron d'or, accompagné en pointe d'un croissant de même; au chef de gueules chargé de trois étoiles d'or / en glazur e gebrenn en aour heuliet ouzh beg gant ur greskenn ivez en aour; e gab en gwad karget gant teir steredenn en aour". Toussaint, conseiller au Parlement de Bretagne en 1606

* Alexandre (Alex = tous; Andros = hommes; soit Roi de tous les hommes): prénom porté par plusieurs rois d'Écosse.
Alexandre Ier :
Alexandre II :
    Alexandre III :  

Alexandros, archonte d'Athènes en -174

Alexias, archonte d'Athènes en -405

Alexis, archonte d'Athènes en -173

Alfenus Senecio : voir Senecio
Alfred Le grand (Saint) : v 849-899. né à Wantage (Berkshire). roi anglo-saxon (878-899). Conquiert l'Angleterre sur les Danois, puis se montre habile législateur et protecteur des Lettres.

Il est fêté le 28 octobre.

Aliénor d'Aquitaine (Eléonore de Guyenne) : Fille de Guillaume X, dernier duc d'Aquitaine et d'Aénor de Châtellerault. Née à Nieul-sur-l'Autise, en 1122. Duchesse d'Aquitaine et comtesse de Poitou à la mort de son père, en 1137.

Elle épouse en premières noces, le 22 juillet 1137, à l'âge de 15 ans, Louis VII, roi de France. Elle lui donne deux filles : Marie de Champagne, et Alix. Celui-ci en obtient cependant le divorce au concile de Beaugency, en 1152, apparemment pour cause de relations incestueuses entre Aliénor et son oncle Raymond Ier d'Antioche..

Elle épouse aussitôt en secondes noces Henri Plantagenêt, duc de Normandie et comte d'Anjou, et qui va devenir roi d'Angleterre sous le nom d'Henri II. Elle lui a donne : Henri le Jeune, dit Court-Mantel, Mathilde, Richard Coeur de Lion, Geoffroy, Aliénor, Jeanne, Jean sans Terre.

Par Geoffroy, Aliénor d'Aquitaine est donc la grand-mère d'Arthur Ier de Bretagne, destiné à devenir roi des deux Bretagnes.

Aliénor d'Aquitaine est décédée à l'abbaye de Fontevrault, en 1204.

Famille Aline : seigneurs de Kerdaniel, en Pont-l'Abbé. Déboutée lors de la réforme de 1670, ressort de Quimper

Alkaios, archonte d'Athènes en -422

Alkibiades, archonte d'Athènes en -255

Alkisthenes, archonte d'Athènes en 372

Famille Allain : seigneurs du Moulin-Bouëssel en Guillac, Gergouy en Augan, Pont-Roquel en Concoret, la Lande, Rouvray en Languenan ; "d'or à dix losanges de gueules / en aour e zek talbennan en gwad"

Famille Allain; originaire de Normandie. seigneurs de la Bélinière, de Penarue. René-Corentin, sénéchal de Landivisiau en 1720

Famille Allaire; seigneurs du Rablais en la Chapelle-sur-Erdre : "d'azur au pigeon essorant d'argent, cantonné de quatre alérions d'or / en glazur e c'hube difoupant en arc'hant, heuliet gant pevar ererig en aour, unan ouzh pep konk"

Famille Allaneau; originaire d'Anjou; seigneurs de la Grougerie, en Orvault; de la Villeboscher : "d'azur à deux bandes d'argent /  en glazur e ziv dreustell en arc'hant"

Famille Allanic, seigneurs de Kerherry, en Bieuzy; de Kermabon, de Bellechère. "d'argent à la poule de sinople, accompagné en chef de deux oeufs de pourpre / en arc'hant e yar c'heotet heuliet ouzh kab gant daou vi  e  limestra"

Famille Alleaume. originaire de Normandie; seigneurs de la Ramée, en Vertou. "d'azur au chevron d'or accompagné en chef de deux roses d'argent et en chef d'une colombe contournée d'or surmontée  d'une étoile de même / n glazur e gebrenn en aour, heuliet ouzh kab gant div rozenn en arc'hant hag ouzh beg gant ur c'houlm ouzh kleiz en aour leinet gant ur steredenn ivez en aour"

Alleccus : fils de Caunus, et frère de St Gildas; retiré lui-aussi en religion.

Allectus : il est d'abord le comptable de Carausius, usurpateur en Ile de Bretagne, qu'il fait assassiner en *** et se fait proclamer auguste / empereur à son tour. Son "empire" ne couvre plus en fait que le sud de l'Ile de Bretagne romaine. Ses troupes, auxquelles s'étaient joints des mercenaires Francs, sont écrasées d'abord par celles du corps expéditionnaire de l'amiral Asclepiodotus, venant des bouches de la Seine et débarqué près de l'île de Wight, puis à Londres par celles du césar / vice empereur Constance Chlore, débarqué en tenaille dans l'embouchure de la Tamise.

Alypius : vicaire de l'Ile de Bretagne, peu de temps après Martinus, soit après 353.

Aleaume : sénéchal du roi Ban de Benoïc; traître au profit de Claudas de la Terre Déserte; exécuté par le chevalier Banin, filleul du roi Ban.

Allectus : gallo-romain, comptable et lieutenant de Carausius, "l'empereur des Mers", qu'il fait assassiner en 293. Se proclame empereur à sa place, mais est défait et tué à son tour en 297, laissant ainsi la victoire au césar Constance Chlore.

Famille Allemand. Originaire du Berry. Non titrée en Bretagne. Etienne, maire de Bourges, puis conseiller au Parlement de Bretagne en 1561

Famille Allemand. non localisée, dans l'évêché de Vannes. "d'azur à trois vaisseaux d'or, équipés d'argent / en glazur e zri lestr greet en arc'hant"

Famille Alleno : seigneurs de Kersalic en Saint-Tugdual, du Guern, en Gourin, de Saint-Allouarn, en Guengat, de Kerguignen, rogoazien, Trevien, en Theix, du Lindreuc en Noyal-Pontivy, de Penmené en Baud, de Kersperlan en Pluméliau. "d'argent à trois hures de sanglier de sable arrachées de gueules / en arc'hant e deir joskenn moc'h gouez en sabel diframmet en gwad"

Famille Allenou : seigneurs de la Primaudaye et du Guéhoussaye, en Hénanbihen; la Ville-Angevin, en Pordic, la Villebasse, Ribernar, le Marais, Grandchamps, Closneuf. "D'argent au chef endenché de gueules / En arc'hant e gab dentek en gwad"

Famille Allerac : seigneurs dudit lieu en Saint-Just; de la Bruyère, en Sixt; de la Pavoissière et de la Fonchais, en Guignen. "D'argent à l'aigle impériale de sable"

Famille Allès : seigneurs du Boiscorbin, en Mouazé. "porte une bande chargée de trois croissants; au franc canton senestre, chargé d'une étoile / dougen a ra ur sourin karget gant teir greskenn; e c'hrenngonk ouzh kleiz karget gant ur steredenn". Sceau/ siell 1418

? Famille Alliou : "porte trois estameaux ou orceaux / dougen a ra tri orsel". Sceau / Siell 1407.

Pierre, seigneur de Porzdon, en Plopubezre, capitaine de Sa Majesté en l'armée navale, débouté en 1668 ressort de Lannion. nous ignorons s'il appartenait à cette famille

Famille Allixant : originaire du Nivernais; seigneurs de la Touche et de Malleville. Nicolas, conseiller au Parlement de Bretagne en 1559, président aux enquêtes en 1569; décédé à Rennes en 1596. "d'azur à la bande d'or, accompagnée de trois étoiles de même / en glazur e sourin en aour, heuliet gant teir steredenn ivez en aour"

Allobroges : peuple gaulois, stationné entre les Segalauni  et les Vocontii au sud, les Alpes grecques et les Alpes Cottiennes à l'est, les Ambarri au nord, les Segusiani et les Vellavi à l'ouest, c'est-à-dire dans les actuels Savoie et Dauphiné septentrional; les Allobroges sont battus entre 125 et 121 avant J.C par Cneius Domitius Ahenobarbus, et annexés à la province romaine viennaise. Ils se révoltent en 62 avant J.C, mais ils sont soumis à nouveau par Caius Pomptinus.

Villes principales : Cularo, qui deviendra Gratianopolis > Grenoble, vers 380 (du nom de l'empereur Gratien), Vienna, Genava, (Gen-av = Bouche du Lac)

L'étymologie du nom signifie : "Tous les Peuples", c'est-à-dire le Peuple qui représente TOUS les peuples. C'est un nom gaulois dont le sens est identique au germanique à Allemani.

Ce nom disparaît vers 360 au profit de Sapaudia, qui a donné le nom actuel Savoie. 

Allotrigues : peuple du nord de l'Espagne, entre les Cantabri et les Bardyetae, et rattaché aux selon Strabon Celtibères. L'étymologie de leur nom est basée sur *allo = Tous, et *trig- = victoire, c'est à dire à peu près : " toujours victorieux",  ou "Victorieux de tous".
    Aloc : fils du roi d'origine germanique Benoc; il a pour héritier Angenwit. (ASC/Parker).  

Famille Aloigny : originaire du Poitou. : " de gueules à cinq (alias trois) fleurs de lys d'argent / en gwad e femp (neuz all teir) lilienn en arc'hant".

Gui, commandeur de la Feuillée, Pontmelvez, Mael, Saint-Jean-Balaznant, Saint-Jean-de-Latran.

Alypius :
Amalaberge : née en 462 et décédée en 510; elle fut la première épouse de Clovis; répudiée en 492 dont effectivement un fils : THIERRY 1er roi de Reims "Austrasie" de 511 à 534 puis roi de Thuringe de 531 à 534 et qui épousa en 1ére noce  EUSTERE 494-521 et qui eurent THEODEBERT 1er 504 (?:impossible...) +548  etc etc etc...........

(envoi électronique de Plijk738, le 26.12.2003).

Famille Amat, seigneur de Launay, en Langoat : "d'argent à trois têtes de cormoran de sable, arrachées et becquées de gueules / en arc'hant e zri fenn morvran en sabel, diframmet ha pigoset en gwad".

Un capitaine de La Roche-Derrien en 1490, pendant les guerres de la Ligue. Il épousa Alice Peillac, dame héritière de Launay en Langoat. (GLB)

Amator : évêque d'Auxerre; il instruisit St Patrick et le nomma diacre; Amator est décédé en 418.
Ambibarii ; peuple de la Gaule celtique, dont la localisation a prêté à de nombreuses théories. M. Rat propose de les voir au nord des Redons (Riedones = Rennes). Il ne dit pas pourquoi, mais on peut imaginer un secteur du côté de la rivière Sélune, au nom ancien Friette < *Bhrw°t

Mon opinion diffère, car je pense qu'il s'agit d'un qualificatif, et non d'un nom ethnique, qui désigne les Catuslogi, peuple belge du bord de Manche (donc armoricain au sens archaïque), dont on sait désormais qu'ils étaient situés de part et d'autre de la Bresle, autrefois Phroudis ( < *Bhrw°t).

Ambiani : Tribu celte de Belgique, sur la Samara / Somme. Capitale : Samarobriva (Amiens).
Ambibarii : nom de peuple gaulois cité par César, BG VII.75.1.

La localisation dd ce peuple a fait l'objet de nombreuses controverses. 

Mon opinion : les Ambibarii sont *ambi- = installés sur les deux rives, *bar- = de la rivière Bresle. Il s'agit donc non pas d'un nom générique, mais d'un qualificatif d'un peuple tombé dans l'oubli : les Catuslogi, situés de part et d'autre de la Bresle ( = Phroudis < *Bhr°w°-). Voir Genèse de la Bretagne armoricaine.

Ambiliati : peuple de Gaule du nord, dont la situation exacte est discutée; certains chercheurs les voient au sud des Andes / Andecaves < Angers; d'autres les identifient aux Ambiani (Amiens).
Ambiorix : chef gaulois, avec Cativolcus, de la tribu des Éburons, lors de la Guerre des Gaules; il surprend en embuscade et massacre les troupes romaines commandées par Quintus Titurius Sabinus et Lucius Aurunculeius Cotta; il essaie de s'emparer du camp de Quintus Cicero, mais n'y parvient pas; il disparaît ensuite de l'histoire.
Ambivaretes : peuple de Gaule centrale, client des Éduens M. Rat propose des les voir au nord des Arvernes, dans une partie du département actuel de l'Allier.
Ambivarites : peuple de la Gaule belgique, stationné de chaque côté de la rivière Ivara, soit dans le Brabant hollandais, soit dans les basses terres de Limbourg.

NB / JCE : l'hydronyme Ivara, ou Evara, est assez commun (rivières en Ières, Hyères, etc.), et peut donc fournir plusieurs fois cet ethnonyme.  

Famille d'Amboise : originaire de Touraine; a donné françoise, épouse en 1431 de Pierre, duc de Bretagne. "palé d'or et de gueules de six pièces / peuliek etre aour ha gwad a c'hwec'h pezh"

  Famille d'Amboise : originaire de Chevillon près de Montargis : "d'azur au lion d'or, au chef palé d'or et de gueules qui est d'Amboise, le premier pal brisé d'un dauphin d'azur / en glazur e leon en aour; e gab peuliek etre aour ha gwad, ag a zo Amboise, ar peul kentañ karget gant un delfin en glazur". François, avocat au parlement de Paris, puis maître des requêtes de l'hôtel et conseiller au parlement de Bretagne en 1583

Ambroise (Aurelius Ambrosius) (Saint) : gallo-romain; né à Trèves entre 333 et 341; fils d'Ambrosius, préfet du Prétoire des Gaules. On connaît à Ambroise un frère : Uranius Satyrus, haut fonctionnaire, décédé en 378, et une soeur : Marcellina, qui a pris le voile en présence du pape Libère, le mercredi 06 janvier 353.

Cursus : Consularis, gouverneur de la province de Ligurie-Emilie, vers 370; capitale : Milan; proclamé évêque de Milan par le peuple en octobre 373 presque contre son gré, en remplacement de l'évêque arien décédé, Auxence.

- baptisé (sans doute) le dimanche 24 novembre 373.

- sacré évêque de Milan le dimanche Ier décembre 373.

- il convertit Augustin au christianisme, puis le baptise le 24/25 avril 387.

Ambroise est décédé à Milan le samedi 04 avril 397. Il est honoré le 04 avril ou le 07 décembre.

Il a laissé : des Devoirs; de la Virginité; De fide ad Gratianum;

Famille Ameline : originaire de Normandie; seigneurs de Cadeville, de Noisemont, de Quincy, de la Chesnardière, en la Chapelle-Basse-Mer; de Trédiec : "bandé d'argent et de gueules de huit pièces; au chef d'azur chargé d'un soleil d'or / sourinet etre arc'hant ha gwad a eizh pezh; e gab en glazur karget gant un heol en aour"

Famille Amelot : originaire d'Orléans. "d'azur à trois cœurs d'or, surmontés d'un soleil de même / en glazur  zri c'halon en aour, leinet gant un heol ivez en aour"

Famille Aménart : seigneur du Pallet, évêché de Nantes de Bouillé et de Chanzé en Anjou : "coticé d'argent et de gueules de dix pièces / gousourinet etre arc'hant ha gwad a zek pezh".

Amfortas :
Amminanus Marcellinus : voir Marcellinus
Amminus :
Anaclet (ou Clet) : Pape ***. Éponyme de Saint Clet / Sant Kleve, en Trégor.
Anastase : élu pape le dimanche 02 décembre (?) 399, à la suite de Sirice. Il s'est opposé aux Origénistes et aux Donatistes. Anastase est décédé en décembre 402. C'est son propre fils Innocent qui lui succède sur le trône papal.
Anastase Ier (le Silentiaire) : Né à Dyrrhachium vers 430; Décurion des Silentiaires (huissiers impériaux, c'est à dire préposés à la garde de la chambre de l'empereur ou du consistoire); Proclamé empereur le jeudi 11 avril 491, à l'âge de 61 ans sur proposition de l'impératrice Aelia Ariadnè, veuve de l'empereur Zénon. Il épouse l'impératrice le lundi 20 mai 491, et règne jusqu'au lundi 09 juillet 518. Il meurt sans descendance et sans avoir désigné de successeur.
Ambroise Aurèle (Ambrosius Aurelianus ou Aurelius), connu aussi sous son nom gallois Emrys Wledig : rival de Vortigern; celui-ci parvient à écarter Ambroise Aurèle du pouvoir en Bretagne romaine; Ambroise Aurèle passe alors quelques années à Bourges, en Berry; mais après les revers du clan de Vortigern face aux Jutes et aux Saxons, à Aylesford en 455 et à Crayford en 456/57, les chefs britto-romains font appel à Ambroise Aurèle; celui-ci anéantit Vortigern dans l'un de ses châteaux du sud de l'actuel Pays de Galles, et est proclamé Gwledig = chef de la nation, vers 457/58. Il maintient Bretons et Barbares dans une paix relative pendant une dizaine d'années; en 469, sous le qualificatif Riothame (< Rigo-Samos = Grand Roi), il répond à l'appel de l'empereur Anthemius pour arrêter la progression wisigothe en gaule Aquitaine; mais les renforts promis par les Francs n'ayant pas fait la jonction, il est écrasé par Euric et ses Wisigoths à Déols, et est contraint de céder le Berry, la Touraine, le Limousin, et le Périgord aux vainqueurs; de retour en Ile de Bretagne, il trouve la mort peu de temps après, empoisonné à Cair-Went / Winchester par des membres du clan de Vortigern, alliés aux Jutes et aux Saxons ;  le pouvoir en Île de Bretagne passe alors au frère d'Ambroise Aurèle : Uther Pendragon.

Ameinias, archonte d'Athènes en -423

Famille Amphernet, Anferet, d'Enfernet : originaire de Normandie; seigneurs en Bretagne de Kermadéhoa, en Kernével : "de sable à l'aigle éployée d'argent, becquée et membrée d'or / en sabel e erez dispak en arc'hant, pigoset hag iziliet en aour"

Famille Amproux. seigneurs de Pontpiétin et de la Massais, en Blain; du Châtel, en Fay; de Calesfré, en Plessé; de l'Abbaye, en Chantenay; de Lorme. "de sinople à trois larmes d'argent / geotet e deir daerenn en arc'hant"

Famille Amys. originaire d'Anjou. "d'argent au chevron brisé de gueules, accompagné de trois feuilles de vigne de sinople / en arc'hant gebrenn faoutet en gwad, heuliet gant teir delienn gwinienn geotet".

- Zacharie, kuzulier ouzh Breujoù Breizh e 1588; Salomon e 1590

Famille d'Anast : seigneurs dudit lieu en Maure. "d'or à la croix engreslée de sable, cantonnée de quatre étoiles de même / en aour e groaz koñchek en sabel, heuliet gant ur steredenn ivez en sabel ouzh pep konk". 

- Thomas, eskob Kerne e 1321

  Anaciticus / Antenociticus : divinité honorée à Condercum / Benwell, sur le Mur d'Hadrien. (cf. I.A Richmond, Roman Britain, p 195-196)

Anasthase : pape de fin 399, à la suite de Sirice, à ***

Anaxikratès, archontes d'Athènes : en -307; en -279

Ancalites : peuple celtique de la (G)Bretagne, mentionné uniquement par Jules César : ANCALITES (BG V,21,1); leur situation géographique n'a pas été définie; Rivet & Smith avancent l'idée qu'ils étaient installés dans le sud-est de l'Ile de Bretagne (ce qui est logique compte tenu des campagnes de Jules César dans l'Ile), et qu'ils ont été englobés dans une confédération plus importante.

Étymologie : du celtique *kal- = solide, fort, puissant, résistant ...

Pour le préfixe *an- : selon Rivet & Smith : "intensive prefix". 

JCE : noter qu'un peuple du nord de la Gaule armoricaine porte le nom de Caletes (Pays de Caux; cap : Juliobonna / Lillebonne); hypothèse : peut-être le nom Ancalites dérive t-il de celui de Caletes, qui pourrait être alors une extension insulaire de celui-ci, ou stationné dans un endroit de l'Ile en communication avec les Calètes. 

  Ancasta : divinité féminine honorée à Bitterne. (cf. I.A Richmond, Roman Britain, p 195)

Anchises, archonte d'Athènes en -488

Andes / Andecaves : peuple celtique de la Gaule du nord-ouest, installé sur la rive nord du Liger / Loire. Chef-lieu : Angers.

Pline : IV.18 : Andicavi.

Andragathius / Andragathios : Originaire du Pont-Euxin. Commandant de la cavalerie (magister equitum / penn-dragon) de Maxime, c'est lui qui se trouve à la pointe du corps expéditionnaire breton de 383 et qui exécute Gratien à Lyon le vendredi 25 août de la même année. Andragathius se suicide pour ne pas tomber aux mains de Théodose, après la chute de Maxime à Aquilée.

Famille Andrault; originaire du Nivernais. Seigneurs en Bretagne de la Coste, en Saint-Julien; de Launay-Gouray  et de Beauvais, en Bréhant-Moncontour : "d'azur à trois étoiles d'argent / en glazur e deir steredenn en arc'hant"

Famille André : seigneurs de Crévy, en Saint-Lyphard; de Champeaux, du Tertre, de la Hélardière, en Donges; de la Guichardais, en Tréal; de la Touchelays, en Savenay; de Malarit, en Plessé; "d'argent au chevron accompagné de trois trèfles, le tout de sable / En arc'hant e gebrenn heuliet gant teir melionenn, an holl en sabel'

Famille André : seigneurs de Villerain, du Lehec, de Kerlider, de Kermorial, en Cornouailles. "De gueules à la fasce accompagnée en chef de deux merlettes et en pointe de deux étoiles, le tour d'or / En gwad e dreustell heuliet ouzh kab gant div moualc'henn hag ouzh beg gant div steredenn, an holl en aour"an holl en aour"

Famille André : seigneurs de Durville, évêché de Rennes; du Prat-Meur, évêché de Cornouaille. "de gueules au sautoir d'or / en gwad e lammell en aour"

Famille originaire du Dauphiné. Un évêque de Quimper en 1802, baron de l'Empire; décédé à Paris en 1818

Andreas (?), archonte d'Athènes, en -144

? Famille Andrieux, seigneurs de la Mazière (?), déboutée à l'intendance de 1702 : "d'or à la fasce de sinople, chargée de trois poires d'or, et accompagnées de trois carreaux d'argent  / En aour e dreustell c'heotet karget gant teir ferenn en aour, heuilet gant teir c'harrell en gul karget gant ur groaz en arc'hant" 

Famille Angebault / Angebeau : seigneurs du Meix et de la Peccaudière, en les Touches, et de l'Etang-Jouan en Clion. "d'or au léopard de gueules / en aour e leonparzh en gwad"

Famille d'Angennes : originaire du Perche; seigneurs dudit lieu en Thimerais; de Romilley; marquis de Rambouillet et de Maintenon; seigneur de Poigny, de Boisorcant, en Noyal-sur-Vilaine; de Pontrouault en Mernel; de la Rivaudière, en Chevaigné ; "de sable au sautoir d'argent / en sabel e lammell en arc'hant"

Famille Anger / Angier : ramage de Lohéac; seigneurs du Plessis-Anger, en Lieuron; de Châteaublanc, en Guipry; de Crapado, en Plaintel;  la Marousière, en Saint-Philibert-de-Grand-Lieu; de Montrelais; le Gué-au-Voyer, et la Séneschalière, en Saint-Julien-de-Concelles; de Château-Thébaud; la Rivière, en Grand-Auverné; la Chauvelière, en Joué; la Houssaye et la Juinière, en Trans; Lourdines, la Clarté, Brétignolles, la Fresnaye. "de vair au baton de gueules / brizhet e sourinan en gwad"

Famille des Anges : seigneurs de la Villeneuve, Kervella, Lesven. "d'azur au chevron d'argent, accompagné de trois poires d'or / en glazur e gebrenn en arc'hant, heuliet gant teir berenn en aour"

Un maire de Morlaix en 1670

Famille Angevin : originaire du Poitou; seigneurs de la Mallardière en Loroux-Bottereau; la Salmonnière en Saint-Julien-de-Concelles; de la Plissonnière : "d'argent au chevron accompagné en chef d'un croissant accoté de deux étoiles, le tout de gueules, et en pointe d'un arbre de sinople / en arc'hant e gebrenn heuliet ouzh kab gant ur greskenn, hebiaet gant div steredenn, an holl en gwad, hag ouzh beg gant ur wezenn geotet"

alias / neuz all : "de sable à la bande d'argent chargée d'un lion de gueules / en sabel e sourin en arc'hant karget gant ul leon en gwad"

Famille Anneix : seigneur du Domaine, des Milleries, en Mélesse; de Souvenel en Montreuil-le-Gast; de Millaye, de Launay-Mahé, de la Reynière, du Coudray, de Brincouyer, des Maliberts, de la Houssaye en Brutz. "d'azur à l'étoile d'argent, accompagnée de trois croisettes pattées de même" / "en glazur e steredenn, heuliet gant teir groazigan pavek, an holl en arc'hant"

Pierre, alvokad ouzh Breujoù Breizh; Noël, alvokad ouzh Breujoù Breizh; Alexis-François-Jacques, pennalvokad Roazhon; marvet e 1758. (PPC)

Aneurin :
Anextlomarus : surnom d'Apollon, originaire de la Gaule de l'est, et honoré à South Shields. (cf. I.A Richmond. Roman Britain. p 205-206)
Angenwit : fils du roi d'origine germanique Aloc; il a pour héritier Ingui. 5aSC/Parker).
Angharad :
Angis : Personnage des Romans arthuriens; fils de Pharien, et frère de Taran; fait chevalier par Lionel.

Anguysh / Aguissant 

Ruth Minary et Charles Moorman, Petit dictionnaire du Monde arthurien, p 15 : roi d'Irlande et père d'Iseult

Angles / Angli : peuple germanique, originaire du Slesvig-Holstein. A donné son nom à l'Angleterre, partie de la Bretagne romaine.

Famille d'Angleberme : originaire de Picardie; "de gueules au chevron d'or" / "en gwad e gebrenn en aour".

Claude-Phyrus , président aux enquêtes du Parlement de Bretagne, en 1558. (PPC)

Famille d'Angleberme : alias du précédent : "d'azur fretté d'or" / "en glazur plezhek en aour"

Anglo-Saxons : Nom générique attribué à un ensemble de peuples germaniques (Angles, Jutes, et Saxons), qui ont envahi et conquis une grande partie de l'Ile de Bretagne romaine.

Famille d'Angoulvent : seigneur de Coëtcouvran, de Frémeur et de la Griponnière, en Yvignac; de la Guérinais, en la Chapelle-Blanche. "de sinople à la fasce d'hermines" / "geotet e dreustell en erminoù". devise / sturienn : Vorat. Berthelot ratifie le traité de Guérande, en 1381

Anicetus (Quintus Pompeius Anicetus) : citoyen romain qui a dédicacé un autel à Sulis / Minerva à Bath. (RIB 148).

Famille Anjorrant : originaire du Berry; seigneur de Claye, de la Villette, d'Attigny. "d'azur à trois fleurs de lys au naturel, fleuris d'or et feuilles de sinople" / "en glazur, e deir flourdilizenn en gwirion, bleuniet en aour ha deliennet en geot"

Louis, conseiller au Parlement de Bretagne en 1581; décédé à Genève en 1589. (PPC)

Anchilos, archonte d'Athènes en -208

Famille Annebaud : originaire de Normandie; baron de Retz, en Machecoul; la Hunaudière, en Plédéliac; seigneur des Huguetières, en la Chevrollière. "de gueules à la croix de vair" / "en gwad e groaz en brizh"

Jacques, abbé de Beauport en 1539, évêque de Lisieux et cardinal; décédé en 1558. (PPC)

Famille Annor : seigneur de la Motte-Mouëxigné, en Maroué; la Roche, en Yffiniac. "de gueules à la quintefeuille d'hermines" / "en gwad e fempdeliaouenn en erminoù". Fondu au XVè siècle dans Bréhant. (PPC)

Famille Anodé : seigneur du Chastellier, en Brélidy "écartelé : aux 1 et 4, de gueules à la fleur de lys d'argent; aux 2 et 3, d'or plein" / "palefarzhet : ouzh 1 ha 4, en gul e vlourdilizenn en argant; ouzh 2 ha 3 en aour". (GlB) (PPC)

Anonymes :

- Anonyme : vers 1165-11780. auteur du Roman d'Aquin, ou La conquête de la Bretagne par Charlemagne.

- Anonyme : vers 1355. auteur de La Bataille de trente Anglais et de trente Bretons.

- Anonyme : ??? Chronique de Saint-Brieuc.

Famille Anseau : paroisse de Laz, évêché de Cornouaille. "porte un lion, brisé d'une bande" / "dougen a ra ul leon, ur sourin balirant". Sceau / siell 1381.

Guillaume, connétable de Guingamp, entendu à l'enquête pour la canonisation de Charles de Blois en 1371; ratifie le traité de Guérande en 1381 (PPC)

Famille Ansquer : seigneur de Kerguéno et du Rest, en Landeleau; de Roudoumeur, en Plounévez-du-Faou. "d'argent à cinq losanges de gueules en sautoir" / "en arc'hant, e femp talbennan en gwad lammellet". Références et montres de 1481 à 1536. (PPC)

Famille Ansquer : seigneur de Quénec'hquivilly et de Saint-Quijo, en Guiscriff; Kereven, Kerscau, Parc-Poulic, en Cuzon; Kernilis, Kericuff, en Ergué-Armel. "d'azur au rencontre de cerf d'or" / "en glazur e arbenn-c'harv en aour"

Famille d'Antenaise / d'Anthenaise : originaire du Maine; seigneurs de Villeray, du Fresne, du Port-Joulain, de la Bigne, de la Charouiilère, de la Chevalerie, de la Touche, en le Vallet; de la Boulaye, de Boisgirault, de la Cour, en Saint-Philibert-en-Mauges, en Anjou. "d'argent à trois jumelles de gueules en bandes" / "en arc'hant e deir eilenn sourinet en gwad".  sceau / siell 1383. alias / neuz all : "bandé d'argent et de gueules" / "sourinet etre arc'hant ha gwad". (PPC)

  Antenociticus / Anaciticus : divinité honorée à Condercum / Benwell, sur le Mur d'Hadrien. (cf. I.A Richmond, Roman Britain, p 195-196)
Famille d'Anteville : originaire de Normandie. Seigneurs de la Cormeray, de la Ville-Josse, en Plénée-Jugon; de Kergall. "d'argent à trois fasces de sable, au sautoir de même brochant" / "en arc'hant e deir dreustell en sabel, e lammell ivez en sabel balirant". alias / neuz all : "sautoir de gueules" /"lammell en gwad". (PPC)

  Anteros : mythologie grecque. Nom établi sur celui d'Eros (dieu de l'Amour). Anteros pourrait signifier, soit l'amour de l'Autre, soit le refus de l'Autre.

Anthemiolus : fils de l'empereur Anthemius. Battu par les Wisigoths sur le Rhône en 470 après J.C.

Anthemius (Procopius Anthemius) : Né à Constantinople, d'une famille de l'aristocratie impériale. Époux d'Aelia Marcia Euphemia, fille de l'empereur Marcien. Anthème a été proclamé Auguste le mercredi 12 avril 467. Père d'Alypia, épouse du patrice Ricimer. Assassiné sur ordre de son gendre le mardi 11 juillet 472.

Anthesterios, archonte d'Athènes en -157

Antidotos, archonte d'Athènes en -451

Antigenes, archontes d'Athènes en : -407; -171

Famille d'Antigny : originaire de Bourgogne. "d'or au lion morné de sable / en aour e leon kudennek en sabel". (GlB)

Un brigadier des chevaux-légers de la garde, admis aux États de 1752.

Antikles, archonte d'Athènes en -325

Antimachos, archonte d'Athènes en -251

    Antinous :

Antiochides, archonte d'Athènes en -435

Antipatros, archontes d'Athènes : en -389; en -261

Antiphates, archonte d'Athènes en -297

Antiphilos, archonte d'Athènes en -224

Antiphon, archontes d'Athènes : en -418; e -259

Antistius Adventus (Quintus Antistius Adventus) :
Antius Crescens Calpurnianus :

Antonin (Titus Aelius Hadrianus Antoninus Augustus Pius) : Empereur de Rome. Fils d'Aurelius Fulvius et Arria Fadilla. Né le 19 Septembre 86 à Lanuvium. Dies imperii : 10 Juillet 138. Antonin meurt d'un refroidissement dans sa propriété de Lori, près de Rome, le 07 Mars 161.

Antonius (Marcus ?) : ne à ***, le ***. Lieutenant de Jules César. Organise avec Octavien et Lépide le second triumvirat, en 43. Il écrase Brutus et Cassius à la batailles de Philippes, en 42. Il reçoit en partage l'Orient. Il répudie Octavie, sœur d'Octavien, pour épouser Cléopâtre VII. Il est écrasé à son tour par Octavien à la bataille navale d'Actium en 31. Assiégé dans Alexandrie, il se suicide le ***. Cléopâtre se suicide à son tour le ***.

Antonius Primus
  Antonius Saturninus

Famille Anzeray : originaire de Normandie; seigneur (par mariage), de Kermarquer en Pleumeur-Gautier. "d'azur à trois têtes de léopard d'or" / "en glazur e dri penn leonparzh en aour"

Charles, conseiller au parlement de Normandie, marié en 1639 à Sainte Budes, dame de Kermarquer (PPC)

Famille Aoustin : originaire d'Angleterre; seigneur du Coudray, paroisse Noyal-sur-Seiche. "de gueules au sautoir d'argent, chargé en cœur d'un tourteau d'azur" / "en gwad e lammell en arc'hant karget ouzh kondon gant un dorzhell en glazur". Références de 1427 à 1440.

Jean, capitaine d'Auray, rend hommage au vicomte de Rohan en 1396. (PPC)

Famille Aoustin : seigneur de la Potevinière, en Sainte-Luce; de la Corbure; de Rosinville. Débouté lors de la réforme de 1668; ressort de Guérande. "d'azur à l'épée d'argent en pal, accompagnée de trois étoiles d'or, 1 en chef et 2 e fasce, et d'un croissant de même en pointe" / "en glazur, e c'hleze en arc'hant peuliet, heuliet gant teir steredenn en aour, unan ouzh kab, div ouzh lezioù hag ur greskenn ivez en aour ouzh beg". (PPC)

Aphrodisios, archonte d'Athènes en -170

Aphrodite Pandemos : " C'est l'Aphrodite vulgaire ou l'Aphrodite pour tout le monde, la déesse des amours de rencontre". (cf F. Lallemand; Pythéas; glossaire, p 252)
Appellinus (Claudius Apellinus) : gouverneur romain de la province insulaire Britannia Inferior, vers 222-235 après J-C.
Aper :
Apollinaire (Caius Sollius Sidonius Apollinaris) : né à Lyon le 05 novembre, en 430 ou 431, dans une famille sénatoriale. Son grand père, Apollinaris, avait été préfet du prétoire des Gaules en 408, sous Constantin III. Le nom du père de Sidoine Apollinaire n'est pas connu. Nous savons que celui-ci a été préfet du prétoire des Gaules en 448-449. Sidoine était déjà marié à Papianilla, fille de Flavius Eparchius Avitus, premier sénateur d'Auvergne, et était déjà âgé de vingt-quatre ans quand celui-ci devint empereur, le samedi 9 juillet 455. Cette même année, 455, il accompagne son beau-père Avitus à Toulouse et à Rome. Quand celui-ci est assassiné, en octobre 456, Sidoine se retire dans la propriété de sa femme, à Avitacum (Aydat), en Auvergne. Puis il rallie la cause du nouvel empereur Majorien, qui l'élève au titre de comte. Il se retire à nouveau à Avitacum après l'assassinat de Majorien. En 467, sur les conseils de Flavius Caecina Decius Basilius, qui avait été consul pour l'Ouest en 463, il rallie la cause du nouvel empereur Anthémius, dont il prononce le panégyrique le lundi Ier janvier 468, ce qui lui vaut d'être nommé Préfet de la Ville pour cette même année. Sa préfecture à peine terminée, il revient en Gaule en fin 468 ou au début 469 et publie son premier livre de Lettres. Pour faire face aux prétentions d'Euric, le roi des Wisigoths, il est fait patrice des Gaules en 469. En 470/471, il est nommé évêque de Clermont. Sidoine Apollinaire décède à Clermont.

La date exacte de son décès est incertaine. Voir ICC janvier 1977, pages 74-76.

- le 12 des calendes de septembre 488 (dimanche 21 août 488);

- le samedi 21 août (488?); date fausse !

- 479 ? 486 ?, 489 ?

Il est d'abord inhumé à Saint Saturnin de Clermont, puis transporté vers le Xè siècle à Saint-Genest (mémoire le 11 juillet).

Le martyrologe romain avait sa fête au 23 août; déplacé au 21.

Il avait eu quatre enfants: dont trois filles, Roscia, Severiana, Alcima, et un garçon, Apollinaris. Il avait aussi un frère cadet, apparemment beaucoup plus jeune que lui. Canonisé, il est fêté le 23 août, sous le nom de Saint Sidoine.

    Apollinaire : évêque  

Apollodoros : archontes d'Athènes : en -430; en -350; en -319; en -204

Apollodorus : architecte
Apollon / Apollo : dieu grec du Soleil, des Arts et de la Divination. Fils de Zeus et de Leto. Frère jumeau d'Artémis (déesse de la Lune). Il avait à Delphes un sanctuaire et un oracle.

Il correspond au dieu celtique Belenos. Fr. Le Roux et Ch.J. Guyonvarc'h le donnent équivalent au gaulois Maponos, aux irlandais Diancecht, Oengus, et Mac Oc, et au gallois Mabon; sa fonction est orientée sur la santé et la jeunesse.

Il est honoré à : 

- Lindum Colonia / Lincoln (cf I.A Richmond, Roman Britain, p 189)

- Nettleton Shrub, sur la Fosse Way, 15 km environ nord-est de Bath.(cf I.A Richmond, Roman Britain, p 143)

Voir aussi aux épithètes : 

- Apollo Anextlomarus : originaire de la Gaule de l'est, apparaît à *** / South Shields (cf. I.A Richmond; Roman Britain; p 206)

- Apollo Atepomarus : chez les Bituriges.

- Apollo Cunomaglos : à Nettleton Shrub

Apollonius de Tyane : " Philosophe et thaumaturge, né à Tyane en Cappadoce peu d'années après J-C; embrassa de bonne heure la doctrine de Pythagore, se soumit à toutes les austérités de cette secte, voyagea beaucoup, visita la Cilicie, la Pamphylie, Antioche, Ephèse, , Babylone; pénétra jusque dans l'Inde, accompagné de Damis, son disciple, puis se rendit à travers la Grèce en Italie, excitant partout l'admiration sur son passage, et faisant des guérisons merveilleuses. Il fut chassé de Rome par Néron. A son retour en Orient, il se lia avec Vespasien, dont il favorisa l'avènement, puis il établit à Éphèse une école pythagoricienne qui attira de nombreux disciples. On croit qu'il mourut dans cette ville, vers l'an 97 de J-C, dans un âge très avancé. Ses contemporains le regardaient comme un homme extraordinaire et lui accordaient le don de prédire l'avenir et de faire des miracles. Quelques Païens ne craignirent même pas de le mettre en parallèle avec le Christ. On raconte qu'au moment où Domitien périt à Rome, Apollonius, qui était alors à Ephèse où il faisait une leçon publique, s'arrêta tout à coup, et que s'adressant au meurtrier, il s'écria : "Courage, Stephanus, tue le tyran". Damis, le compagnon fidèle d'Apollonius, avait écrit sur son maître des mémoires qui furent remis longtemps après à Philostrate : celui-ci a rédigé une Vie d'Apollonius, qui est remplie de fables incroyables. Cette Vie a été traduite en français par Castilhon, Berlin, 1774, avec une préface de Frédéric II, et par Legrand d'Aussy, Paris, 1808. Ch. Blount en a donné une traduction anglaise, avec des notes remarquables par leur impiété. Apollonius avait composé plusieurs écrits : il ne reste de lui qu'une Apologie à Domitien, conservée par Philostrate, et 84 Lettres, publiées par Commelin, 1601".

Cet article a été extrait du Dictionnaire Universel d'Histoire et de Géographie, par M.N Bouillet; Librairie de L. Hachette et Cie; Paris; 1863

Famille Appelvoisin / Peillevésin : originaire du Poitou; seigneur dudit lieu; de la Châtaigneraie, de la Bodinatière, de Puigné, de la Guyaire, de la Motte-Rousseu, de la Jouannière, en Fercé; vicomte de Fercé. "de gueules à la herse d'or" / "en gwad, e oged en aour". réf. 1669. (PPC)

Famille d'Appigné : seigneur dudit lieu, en le Rheu; de la Heusardière. "d'argent à une marmite de sable" / "en arc'hant e per en sabel". (PPC)

Famille d'Apremont : originaire du Poitou; seigneur dudit lieu, de Rié-d'Aizenay et de Perroux, en Poitou; de Renac, évêché de Vannes, en Bretagne; de Montendre en Angoumois. "d'argent à trois croissants de gueules" / "en arc'hant e deir greskenn en gwad". 1351, 1364, 1390. (PPC)

Apsephion, archonte d'Athènes en -469

    Apuleius  

Famille Apuril, ou Avril : seigneur du Bot, de Lourmois, de la Grée et la Bouexière, en Nivillac, de Coësmeur, en Missillac; de Glécoët et de Coëtuhan, en Bréhand-Loudéac; de Trégouët, en Béganne; du Lou, en Saint-Léry; de la Landelle, en Janzé. "d'argent au lion de sable, armé et lampassé de gueules" / "en arc'hant e leon en sabel, krabanet ha teodet en gwad". 1427; 1547; 1568; 1581. (PPC)

      Aquinilus  

d'Aragon / Daragonis : Originaire de Gênes; seigneur des Buttes, de Kerbézo et de Menahé, en Guérande; Bellebat, en Crossac; la Garzison, en Orvault. "d'or à quatre pals de gueules, qui est du royaume d'Aragon" / "en aour, e bevar peul en gwad ha a zo rouantelezh Aragon". Un échevin de Nantes en 1576, sous-maire en 1578. (PPC)

Arausio / Orange :

Liste des évêques gallo-romains :

Vindemialis

?

Famille l'Arbalest : Originaire du Gâtinais; seigneur de la Borde; vicomte de Melun; marquis de Croisilles. "d'or au sautoir de sable, accompagné de quatre arbalètes de gueules" / "en aour e lammell en sabel, heuliet gant pevar fustwareg en gwad".

Guy, kuzulier ouzh Devezhioù Meur Breizh, e 1495; tad-kozh Guy, maestr ar Gontoù, ha jeneral an Arc'hant Breizh e 1547. (PPC)

Famille l'Arbalestrier : seigneurs de Lennuic, en Locquenvel

Arbition : Commandant d'un détachement de l'armée d'Eugène et Arbogast, chargé de prendre l'armée de Théodose en embuscade par l'arrière, au col du poirier (05.septembre 394). Mais le 06 septembre 394, Arbition passe du côté de Théodose. (cf  Zosime, livre IV, p 483)

Arbogast : Préfet du Prétoire. Il fait exécuter le césar Victor, fils de Maxime, sur ordre de Théodose, à Trèves, au printemps 389. En délicatesse avec Valentinien II, il fait assassiner celui-ci à Vienne sur le Rhône le samedi 15 mai 392, et proclame auguste Eugène. Poursuivi par Théodose, il se suicide le vendredi 08 septembre 394, non loin du Frigidus / Rivière Froide, lieu de son échec.
Arbogast : évêque
    Arborius : Gaulois de Bordeaux, fils de Pomponius Maximus et Julia Dryada (sœur du poète Ausone, et par conséquent neveu de celui-ci); il a épousé Veria Liceria, qui lui a donné plusieurs enfants.

Cursus : préfet de la Ville, attesté 13 janvier / 15 février 380.

    Arcadius (Flavius Pius Felix Arcadius) : fils de l'empereur Théodose Ier et de l'impératrice Aelia Flacilla. Né à la fin de 377, à Cauca, près de Valladolid. Proclamé auguste le jeudi 19 janvier 383, au palais d'Hebdomon, à Constantinople. Arcadius est décédé (à Constantinople ?) le vendredi Ier mai 408.

Il a épousé Aelia Eudoxia, fille du Franc Bauto, le vendredi 27 avril 395. Elle lui a donné cinq enfants.

  Arcani : voir Areani

Famille Arcembury : seigneur de la Toustenaye, ressort de Dinan. "d'argent à la croix de gueules, chargée de quatre coquilles d'argent et d'un croissant d'or en cœur, et cantonné de quatre fleurs de lys de sable" / "en arc'hant e groaz en gwad karget gant peder c'hregilhenn en arc'hant hag gant ur greskenn en aour ouzh kondon, ur vlourdilizenn en sabel ouzh pep konk". (Arm. 1696) (PPC)

Archedemidess, archonte d'Athènes en -222

Archelaos, archonte d'Athènes en -464

Archias, archontes d'Athènes : en -497, -419, en -346

Archippos, archonte d'Athènes en -321, -318 (le même ?)

Archon, archonte d'Athènes en -147

Famille d'Ardaine : seigneurs dudit-lieu en Saint-Georges-de-Reintembault. "d'argent semé d'ancolies d'azur, à la bande chargée de feuilles de houx" / "en arc'hant hadet gant merveskennoù en glazur, e sourin karget gant deliennoù kelennen". sceau / siell 1382. (PPC)

Famille Arel : seigneurs de Kermarquer, en Pleumeur-Gautier; de Leurmen en Ploumilliau; de Kermerc'hoù en Garlan; de Coëtgouzien, de Kervény, en Plougaznou; de Lesguiel, en Plouguiel; du Restmeur en Pommerit-le-Vicomte. "écartelé d'argent et d'azur" / "palefarzhet etre arc'hant ha glazur"

devise, sturienn : L'honneur y gist. (PPC)

Arevaci : peuple du nord de l'Espagne, inclus par Strabon parmi les Celtibères.

      Argantia : l'un des épithètes de la Grande Déesse celtique. Eponyme de Runan (= Run Argant).  

Famille d'Argent : seigneurs de la Villerogon, en la Bouillie. "échiqueté d'argent et de gueules" / "gwezboellek etre arc'hant ha gwad". (PPC)

Famille de l'Argentaye : seigneurs dudit lieu en Saint-Lormel. "d'argent à la bande vivrée de gueule, accompagnée de six merlettes de même en orle". "en arc'hant e sourin kranet en gwad, heuliet gant c'hwec'h moualc'henn ivez en gwad ouzh c'hourem"

Pierre ratifie le traité de Guérande en 1381(PPC)

Famille d'Argenton : originaire du Poitou; seigneurs dudit lieu et d'Hérisson en Poitou. seigneurs de Kermouster en Plougasnou, et de Kerambartz en Plouégat-Guérand. "d'or à trois tourteaux de gueules l'écu semé de croisettes recroisettées d'azur". "en aour e zri torzhell en gwad, ar skoed hadet gant kroaziganoù kroaziganek en glazur"

Famille d'Argentré : seigneurs dudit-lieu et de Launel, en Argentré (du Plessis); de Montmorel, en Châteaubourg; de Betton, paroisse de ce nom; de Gosne, en Noyal-sur-Vilaine; de Chambellan, d'Orgères; du Val, de la Guichardière, en Cornillé; des Forges, en Acigné; de la Boessière; de Taillis, en Erbrée. "d'argent à une croix pattée d'azur"  / "en arc'hant e groaz pavek en glazur". devise / Sturien : "Porta coeli, crux"

Argentré (Bertrand d' ) :

Planche issue de Wikipédia

Famille d'Argouges : originaire de Normandie, y maintenue en 1463, 1599 et 1666), seigneurs dudit-lieu; du Plessis-Paté et de Bondoufle, près Corbeil; de Chercois, de Montpipeau, des Fontaines, de Faye, des Grèves, de Fleury; marquis de Ranes, au Perche; baron de Pont-l'Abbé. "Écartelé d'or et d'azur, à trois quinte-feuilles de gueules brochantes / Palefarzhet etre aour ha glazur, e deir fempdiliaouenn en gwad balirant "

- François, premier président au Parlement de Bretagne en 1661,

- Florent, conseiller au Parlement de Bretagne en 1671,

- Francis, évêque de Vannes décédé en 1716,

- Trois lieutenants généraux des armées de 1677 à 1780.

Francis d'Argouges : évêque de Vannes décédé en 1716,

Famille d'Argyoriginaire de Touraine. Seigneurs de Mesvres; de Baigneux, la Gringotterie, les Darvallières, près Chantenay; seigneurs de Vair, près Anetz. "d'or à cinq trangles d'azur, mises en barres" / "en aour e bemp pempenn en glazur gwifrellet". (PPC)

Argyle :
Argyll : comté Écosse Chef lieu Lochgilphead.

Comtes d'Argyll :

- Archibald  CAMPBELL, comte d'Argyll. 1607-1661. Laisse exécuter Charles Ier. D'abord allié de Cromwell, il le combat ensuite. Il est décapité au moment de la Restauration, à ***, le ***.

    Argées : voir Aryens.  

Argeios, archonte d'Athènes en -99

Ariadnè, Ariagne, Ariane : voir Aelia Ariadnè.
Arianrod " Roue d'Argent" : l'un des noms gallois de la Grande déesse;

Famille Aribart. Seigneurs de la Chesnaye, en Gaël. "d'argent à trois chevrons de gueules / En arc'hant e deir c'hebrenn en gwad". 

Ariens : voir Aryens.

Arimnestos, archonte d'Athènes en -416

Arioviste : chef des Suèves, tribu germanique. Attaque la Gaule en ***. Battu par Jules César en 58 av. J-C.

Aristaichmos, archonte d'Athènes en -159

    Aristarché : " Prêtresse d'Artémis qui accompagna les premiers colons phocéens de Massalia ". (cf F. Lallemand; Pythéas; glossaire; p 252)  

Aristarchos, archonte d'Athènes en -107

Aristeides, archonte d'Athènes en -489

    Aristides : orateur  

Aristion, archonte d'Athènes en 421

Aristokrates, archonte d'Athènes en -399

Aristolas, archonte d'Athènes en -161

Aristomedos, archonte d'Athènes en 352

Ariston, archonte d'Athènes en -454

Aristonymos, archonte d'Athènes en -289

Aristophanes, archonte d'Athènes en -331

Aristophantos (?), archonte d'Athènes en -150

Aristophon, archontes d'Athènes : en -330; en - 142

 

Armagh / Ard Mhacha (en latin : Regia).

Ville d'Irlande du nord, en Ulster; chef-lieu du comté d'Armagh; siège de l'archevêché Primat d'Irlande, fondé par le Britto-romain Saint Patrick.

Comtes d'Armagh :

Evêques d'Armagh 

Famille d'Armaillé : seigneurs dudit lieu près Hédé; du Hispan, des Viviers; de la Perrière, en Saint-Domineuc. "d'azur à trois molettes d'or / en glazur e deir rodig-kentr en aour"

  Armel (Saint) : natif de Pen Ohen, en Glamorgan, en Ile de Bretagne, en 482. Débarqué en 518, en compagnie d'autres moines Bretons, dans l'aber Iltud. Armel semble être l'éponyme de Plouarzhel (en Léon), Ergué Armel (en Cornouaille), Plouharnel, puis Saint-Armel (en Vannetais). Après un séjour forcé près de Childebert, roi des Francs, il s'installe aux Boschaux, à 13 km de Rennes. Puis crée un monastère à Ploermel.  Armel est décédé au monastère des Boshaux, le 15 août 552, à l'âge de 70 ans, où son sarcophage existe toujours. (cf. J. Chardronnet; Saints de Bretagne; p 25-26-27)

Arminius : chef de la tribu germanique des Chérusques. Il anéantit les légions de Varus à ***, en 9 ap. J-C.
Armoricains (Armoricani, Aremorici) : Gaulois d'Armorique (voir ce nom). Ne pas confondre avec Bretons-armoricains !

?

Famille Armynot : seigneurs du Chastelet, de Beauregard (?).  "d'argent à trois mouchetures de sable / en arc'hant e deir brizhenn en sabel". Devise / Sturienn : Armis notus.

Louis, échanson d'Anne de Bretagne, tué à la bataille de Fornoue, en 1495

Famille Arnault : seigneurs du Fumée, de la Macherière, de la Motte, de la Faulconnière (?). "d'azur à la bande d'or chargée de trois losanges de gueules, accompagnée de trois étoiles d'argent, rangées en bande / en glazur e sourin en aour karget gant tri talbennan en gwad, hag heuliet gant teir steredenn en arc'hant sourinet".

Deux auditeurs et un greffier aux comptes de Bretagne depuis 1769.

Famille Arnault : famille originaire du Périgord; seigneurs de la Borie de Sarasignac. "d'azur à la bande d'or chargée de trois losanges de gueules, et côtoyée vers le chef de trois étoiles d'argent / en glazur e sourin en aour karget gant tri talbennan en gwad, hag hebiaet ouzh kab gant teir steredenn en arc'hant".

Famille alliée en Bretagne aux Portzmoguer et aux Le Gualès. Une fille reçue à Saint-Cyr en 1778.

* Arnemetici : inscription sur le continent, CIL XII,2820 (cf. Rivet & Smith, Place-Names of Roman Britain, p 254).

Famille Arnous, pe Arnous-Rivière : seigneurs du Coteau, paroisse de Varades; de la Baronnière, en Orvault. "d'argent à la rivière ondée de sinople, au chef de gueules chargé de trois étoiles d'argent / en arc'hant e dreustell kommek en geot, e gab n gwad karget gant teir steredenn en arc'hant". 

Nicolas, consul en exercice des marchandises de Nantes, puis secrétaire du Roi en 1774, créé baron en 1816

?

Famille Arot : seigneurs des Hayes-Robert; de la Monnerais. "d'azur au centaure d'hermines, tenant sur l'épaule une massue de même" / "en glazur, e zenvarc'h en erminoù, o tougen ur vatarazh ivez en erminoù war e skoaz a-gleiz"

Arpagius (Aurelius Arpagius) : peut-être gouverneur romain de la province insulaire Britannia Secunda, vers 296-305 après J-C.

Famille d'Arquistade, ou Darquistade : seigneurs de la Mallardière, en Vertou; la Sénéchalière et le Gué au Voyer, en Saint-Julien-de-Concelles; de Saint-Fulgent. "d'argent au chevron de gueules accompagné de trois trèfles de sinople / en arc'hant e gebrenn en gwad heuliet gant teir melchonenn geotet". Devise / Sturien : "Patrio clarum suscepit amore"

Famille d' Arradon : seigneurs dudit lieu et de Kerdréan, en Arradon; de Quinipily, en Baud; de Camors; de Grandville et de Kerhervé, en Grandchamp; du Plessix; de Montigny. "de sable à sept macles d'argent / en sabel e seizh mailhenn en arc'hant".

Jérôme capitaine ligueur et gouverneur d'Hennebont, frère de Georges, évêque de Vannes en 1590. 

La branche aînée fondue en 1610 dans Lannion, puis Stapleton

Georges d'Arradon, évêque de Vannes en 1590. 

Arran :
    Arrecina Tertulla : nom de la première épouse de l'empereur Titus; décédée sans descendance.  

Arrheneides, archonte d'Athènes en -260

Arrien Arianus :

Famille d' Ars : seigneurs de l'Ile d'Ars; de Boteren, en Ploeren; de Rulliac et de Tréviantec, en Saint-Avé. "D'argent à trois quintefeuilles de gueules / en arc'hant e deir fempdiliaouenn en gwad"

Famille d' Arsac, d'Erzac : seigneurs dudit lieu, en Dingé; de Boisdenatz, en Maure. "de sable à l'aigle éployée d'argent, becquée et membrée de gueules" / "en sabel e erez dispak en arc'hant pigoset hag iziliet en gwad".

 

Artabri : peuple du nord-ouest de l'Espagne (Galice); inclus dans les Celtibères par Strabon. Ville principale : Portus Artabrorum.

Famille d' Artault : originaire d'Anjou; seigneurs de la Chesnaye. "de gueules à trois tours d'or / en gwad e zri tour en aour"

* Arthur : nom de plusieurs princes de Bretagne.

Arthur

le Roi Arthur

Voir page spéciale : activer l'un ou l'autre des blasons

(non encore activés)

Site à consulter : Emgann Karaez / La Bataille de Carohaise.

Les batailles d'Arthur : paragraphe en attente d'informations et de recoupements.

Selon une étude de Pr. Jackson, reprise par Rivet & Smith, Place-Names of Roman Britain, p 276-77, il n'est pas impossible que le site de BREMENIUM corresponde à l'une des batailles d'Arthur, car le nom de Bremenium aurait perduré sous la forme Bregion (var. Breuion), chez Nennius, et le Moyen-gallois : Brewyn.
Arthur Ier de Bretagne : Fils posthume de Geoffroy et de Constance. Né à ***, le *** 1187. Soutenu par Philippe Auguste. Duc de Bretagne le *** 1196.

Lors du siège de Mirebeau, en Poitou, Arthur est trahi par un chevalier français, Guillaume des Roches, et livré à Jean sans Terre, son oncle paternel et compétiteur au pouvoir royal qui, après de multiples persuasions à la renonciation au trône d'Angleterre, le fait assassiner en avril 1203, à Rouen. Il est inhumé à ***.

Arthur II de Bretagne : né à ***, le 1262. Duc de Bretagne le *** 1305. Mort à ***, le 1312. Inhumé à ***.

Après le mariage d’Arthur II de Bretagne avec Marie de Limoges (1275), le vicomté de Limoges revient à la Maison de Bretagne. C’est uniquement une possession personnelle (comme Richemont en Angleterre) et pas du tout une terre bretonne. (envoi de Gwengalon, dans le forum Istorbreizh) 

Descendance d'Arthur II de Bretagne :

C'est Gui, le fils cadet du duc Arthur II, qui devint Vicomte de Limoges, qui donna ses armoiries au vicomté : c'est-à-dire les armes de la famille de Bretagne (hermine plain), avec une bordure de gueules (rouge), ce qui est une "brisure" pour se différencier de l’aîné de la famille.

Arthur III de Bretagne : Fils de *** et ***. Né à ***, le *** 1393. Comte de Richmond; Connétable de France; Duc de Bretagne le 1457. Mort à ***, le *** 1458.
Famille Arthur : seigneurs du Stang, en Fouesnant; du Questel, en Locamand; Keralio, en Plouguiel; de Pélan; de Tréguintin. "d'azur au croissant d'argent d'argent, accompagné de trois molettes de même" / "en glazur e greskenn en arc'hant  heuliet gant teir rodig-kentr ivez en arc'hant". (PPC)

Famille Arthur : seigneurs de la Motte, de la Gibonays, en Trévron. "d'azur au croissant d'or surmonté de deux étoiles de même / en glazur e greskenn en aour leinet gant div steredenn ivez en aour" 

Famille Arthur : originaire de Normandie; seigneurs de Ronceray et de la Morinière, en Normandie. du Plessis, de la Villarmois, en Trans, évêché de Rennes; de la Ville-Amaury. "de gueules à la coquille d'or, au chef d'argent / en gwad e gregilhenn en aour, e gab en arc'hant". Devise / sturienn : Vir fidelis et fortis

?

Famille Arzon : seigneurs de la Villane, des Portes. ?

1. "d'or à la herse de sable / En aour e oged en sabel"

2. "d'azur à trois étoiles d'or, accompagnées en chef d'un arc-en-ciel d'or, et en pointe d'un croissant d'argent / en glazur e deir steredenn en aour heuliet ouzh kab gant ur ganavedenn en aour hag ouzh beg gant ur greskenn en arc'hant"

François, secrétaire à la grande chancellerie en 1691.

Famille d'Artois : seigneurs dudit lieu, en Mordelles, évêché de Rennes. "de sable au greslier enguiché d'argent" / "en sabel e c'hrizilher louanek en arc'hant"

Artorius Castus :
  Arvandus : préfet gallo-romain; accusé de complot contre l'empereur au profit des Wisigoths et des Burgondes; condamné à mort pour trahison; peine commuée par l'empereur.(cf. Sidoine)

Arvernes / Arverni : Peuple gaulois. Capitale Gergobia, puis, sous l'empire romain : Nemausus / Augustonemetum (Clermont Ferrand). Leur pays s'appelle aujourd'hui l'Auvergne.

* Arviates : nom de peuple de Pannonie, cité par Pline, NH, III-II.
* Arvii : nom de peuple cité par Ptolémée, II,8,7 : Arouioi.
* Arviraragus : 
Aryens, ou Arya : voir aussi Argées.
Ascanius (C. Nipius Ascanius) : nom d'un Italien concessionnaire de mines de plomb dans les Mendips. Datation : vers 59-61. (cf. I.A Richmond, Roman Britain, p 151)
Asclepiodotus : amiral grec de la flotte romaine qui, aux ordres du césar Constance Chlore, a attaqué en direction de l'Ile de Wight pour faire diversion lorsque Constance Chlore attaquait Allectus par la Tamise.
Asclepios ( Esculape) : dieu greco-romain de la médecine.
Ashtart : divinité phénicienne ( = Tanit à Carthage).
Aspar (Flavius Ardabur Aspar) : d'origine alaine; né vers 400; général dès 424; magister militum praesentalis à partir de Léon Ier; de religion arienne; On lui connaît deux fils: Ardabur, qui a été patrice, et Patricius, qui a été césar et gendre de l'empereur Léon Ier. Aspar est exécuté en même temps que son fils Ardabur, sur ordre de Léon Ier, dans le palais impérial de Constantinople en 471.
Famille d'Assérac : seigneurs dudit lieu, paroisse de ce nom; de Ranrouët, en Herbignac, évêché de Nantes. "Gironné d'or et d'azur de huit pièces / Barlennet etre aour ha glazur a eizh pezh". Devise / Sturienn : "Franc à tout venant"

Astarte : divinité orientale, compagne d'Hercules, originaire de Tyr, honorée à Corbridge. L'inscription étant écrite en grec. (cf. I.A Richmond, Roman Britain, p 209) 

Asterios, archonte d'Athènes en -373

  Asturiens (Astures) : peuple du nord-ouest de l'Espagne, inclus par Strabon parmi les Celtibères; ville principale : Noega ?  

- Une unité Ala II Asturum / Seconde aile de cavalerie asturienne, a été stationnée à Cilurnum / Chesters, sur le Mur d'Hadrien à la fin du IVè siècle (Notitia Dignitatum, et RIB 1463-65, 1480)

Astyphilos, archonte d'Athènes en -420

  Atecotti : peuple du nord de l'Ile de Bretagne. Leur nom apparaît dans celui d troupes auxiliaires dans l'armée d'Honorius. (cf. I.A Richmond, Roman Britain, p 65)

Étymologie, selon Rivet & Smith, Place-Names of Roman Britain, p 259.

- Ammien Marcellin, XXVI,4,5 : ATTACOTTI;

- St Jérome, Epistolae, 69 : ATTICOTORUM

- St Jérome, Adversus Iovinanum : ATTICOTOS.

- Notitia Dignitatum : ATECOTTI.

Racines :  préfixe intensif *ate- + celtique *cottos = vieux, ancien (corn. coth, bret. coz).

Signification, selon R&S : les plus anciens, les plus vieux habitants (du pays). 

Identification : une tribu, ou une confédération de tribus, d'Ecosse et peut-être d'Irlande.

JC Even : ceci peut revendiquer une forme de droit de nationalité de certains Bretons du nord de l'Île vis à vis des intentions et attitudes impérialistes romaines et britto-romaines du sud.

Ateius Cocceianus
* Atepomaros : épithète du dieu Apollon chez les Bituriges.
Atesui : nom de peuple cité par Pline, Histoire, IV,18 : ATESUI.
Athaulf : 
    Athelstan  

Athenodoros, archonte d'Athènes en -240  
Atia : fille de Julia, soeur de Jules César. Atia a épousé en premières noces Caius Octavius, sénateur, et lui a donné Octavius, le futur empereur Octave Auguste. En secondes noces, elle a épousé Marcus Philippus.

Atkinson R.J.C : professeur d'archéologie à University College de Cardiff. Il a publié de nombreux travaux concernant Stonehenge et d'autres sites mégalithiques de Grande Bretagne. Voir Bibliothèque historique du présent site.
Atrebates : peuple celtique de la Gaule belgique. Capitale : Nemetacum. Il a donné son nom à la ville d'Arras et au pays d'Artois.

  Atrebates : peuple belge du sud de l'Ile de Bretagne, extension du précédent; capitale : Calleva Atrebatum / Silchester, Hampshire.
  Atrius Quintus

  Attacotti (ou Atecotti) : peuple celtique installé quelque part dans l'une des Iles britanniques, en Ecosse ou en Irlande. Discussion chez Rivet & Smith, Place-names of Roman Britain, p 259. Voir ci-dessus article consacré à Atecotti.  
Attale :
Atthedomarus 
Atticus
Attila : roi des Huns.
Famille d'Aubaud : seigneurs de la Durantais, en Romillé; de la Ville-Couvé, en Caulnes; de la Courbe, en Uffendic; de la Cormerie, du Verger, de la Morandais, du Perron. "D'argent à l'aigle éployée de sable, armée d'or / En arc'hant e erez dispak en sabel krabanet en aour"

Famille Aubé : originaire de Picardie, alliée en Bretagne aux Coëtnempren, la Lande de Calan, et la Grandière

Famille de l'Aubépine : originaire de Beauce; 

Sébastien, évêque de Vannes en 1557

Famille Aubert : seigneurs de la Villeaubert, en Campénéac  : "De gueules à la fasce d'argent chargée de deux cerfs passants de sable / En gwad e dreustell en arc'hant karget gant daou c'harv tremenant en sabel"

Famille Aubert : seigneurs de Trégomain, en la Chapelle-du-Lou; du Lou, en Lou-du-Lac; de Sauvée. "d'azur à la houssette d'argent chargée d'un croissant de gueules / en glazur e gargen e arc'hant karget gant ur greskenn en gwad"

Famille Aubert : originaires de Bourgogne. En Bretagne, seigneurs de Pennarun, en Trégunc. "d'or à trois têtes de lévriers de sable / en aour e dri penn gadgi en sabel". 

Famille Aubert : originaires du Maine. Seigneurs de la Criblerie, de Langron, en le Pertre; de Bourgnouveau, en Saint-Aubin de Rennes; de Launay, de Beaulieu, de la Patrière, de la Ménardière, de la Glisselière. "de gueules à trois maillet d'or / en gwad e deir horzh en aour"

Famille Aubert : originaires de Normandie; seigneurs de Saint-Gilles (près de Rennes). "palé de six pièces d'argent et de gueules, au chef d'azur" / "peuliek a c'hwec'h pezh etre arc'hant ha gwad, e gab en glazur". (PPC)

Famille l'Aubier / Laubier : seigneurs de la Chaussée, en Vertou; de la Borderie, en Saint-Herblain. "d'argent à trois grils de sable, aux manches bouclés de même / en arc'hant, e deir c'hrilh en sabel o zroad blougek ivez en sabel". (PPC)

Famille d'Aubigné : seigneurs dudit lieu, paroisse de ce nom (Aubigné), dans l'évêché de Rennes; de Landal, en la Boussac, évêché de Dol. "d'azur à trois mondes d'or surmontés chacun d'une croix de même / En glazur e deir pellen en aour pep hini  leinet gant ur groaz ivez en aour" Sceau / Siell : 1196 (PPC)

Famille d'Aubigné : originaires d'Anjou. "de gueules au lion d'hermine, armé, lampassé et couronné d'or / en gwad e leon en erminoù krabanet, teodet, ha kurunet en aour". Sceau / Siell 1380. En Bretagne, seigneurs de Brie. (PPC)

- Théodore-Agrippa , gentilhomme de la Chambre et chevalier de l'ordre sous Henri IV, vice-amiral de Bretagne et auteur de mémoires sur la Ligue, aïeul de la célèbre Françoise d'Aubigné, marquise de Maintenon.

Famille Aubin : seigneurs de Kerbilly, en Camoël; de la Châtaigneraie et de Gaincru, en Ruffiac; de Kerbouchard, en Batz; de la Fontaine, de Botcouarc'h, en Saint-Patern; de Champoroux, Kergomar, la Ville-Gaudin, Boisrouault en Missiriac; de Kerbenet, en Guérande; de Loqueltas, en Arradon; de Grosbo, en Caro. "d'azur à la fasce d'or accompagnée de trois croix pattées de même / en glazur e dreustell en aour heuliet gant teir groaz pavek ivez en aour"

Famille Aubin : seigneurs de Trémaudet, en Batz sur Mer, évêché de Nantes. "d'argent à l'arbre de sinople / en arc'hant e wezenn geotet". Déboutée en 1671

?

Famille Aubrée : seigneurs du Housset (en Betton ?), de la Porte, de Kernaour, du Rhun (?). "d'argent au léopard lionné de gueules, tenant une épée de même, accompagné en chef et en pointe d'une étoile aussi de gueules; à la bordure componnée de sable et d'or / en arc'hant e leonparzh-leonek en gwad, o zerc'hel ur c'hleze ivez en gwad, hag heuliet gant div steredenn ivez en gwad, unan ouzh kab, unan ouzh beg; e vevenn kenframmek etre sabel hag aour".

Ur jeneral brigadenn bet lazhet e-kerz seiziz Saragossa e 1808; un c'horonal, baron an impalaeriezh, bet lazhet e Waterloo e 1815. Mab e oa d'ur prokulor ouzh Breujoù Breizh e 1769.

Famille Aubry : référencé en Monterfil, évêché de Saint-Malo. "d'argent à trois fleur de lys d'azur / en arc'hant e deir flourdilizenn en glazur"

Famille Aubry : seigneurs de la Lande (?), ressort de Saint-Brieuc. "d'azur à deux lances d'argent en sautoir, accompagnées en chef d'une molette d'or et en pointe d'un léopard de même / en glazur e zaou c'hoaf en arc'hant lammellet, heuliet ouzh kab gant ur rodig-kentr en aour hag ouzh beg gant ul leonparzh ivez en aour".

Bernard, receveur des fouages de Saint-Brieuc, en 1690

Famille Aubry : seigneurs de la Villedé (?). "d'azur à deux lions affrontés d'or, soutenant un écusson d'argent chargé d'un abricotier de sinople /  en glazur e zaou leon penn ouzh penn en aour, o skoran ur skoedig en arc'hant karget gant abrikezenn geotet"

François, lieutenant de la milice de Dinan en 1696.

A.U.C : abréviation romaine signifiant : ab Urbe Condita = depuis la fondation de la Ville (de Rome).

Famille Audebert : famille originaire d'Orléans. Seigneurs de la Guette (?). "d'or à trois roses de gueules et une étoile de même en abyme; au chef d'azur chargé de deux fleurs de lys d'or par concession d'Henri III / en aour e deir rozenn en gwad hag ur steredenn ivez en gwad ouzh kondon; e gab en glazur karget gant div flourdilizenn en aour, digant aotre Herri III".

Nicolas, conseiller au Parlement de Bretagne en 1582. décédé en 1598

Famille Audibert : famille originaire du Comtat-Venaissin. "d'azur au lion d'or, surmonté e deux croissants d'argent / en glazur e leon en aour, leinet gant div greskenn en arc'hant".

Diskennidi ul letanant-lestr, marc'heg Sant-Loeiz e 1779,staliet e Breizh, kemmesket gant ar re Guymar ha Huchet de Cintré.

Famille Audibon : seigneurs des Fossés, de Bodéan, de la Réauté, en Bourg-des-Comptes; de la Jousselinière en Tréboeuf. Blasonnement non renseigné. 

Famille Audic : seigneurs de Kerven; de Trémeur. Déboutés lors de la réforme de 1668, ressort de Vannes. "d'or à la fasce haussée de contre-hermine, accompagnée en chef de trois étoile d'azur et en pointe de trois bâtons écotés et alésés de sinople" / "en aour, e dreustell gorreek en ginerminoù, heuliet ouzh kab gant div steredenn en glazur hag ouzh beg gant tri bazh peuliek eilhonek ha divouedet en geot".

Ce nom est employé dans les réformations et montres de 1426 à 1536, paroisses de Marzan, Peillac, Saint-Vincent-sur-Oust, évêché de Vannes. (PPC) 

Famille Audigier : seigneurs du Colombier, en Moigné; de la Ricoquaye en Saint-Grégoire, évêché de Rennes.

Colin, de la paroisse de Ploufragan, entendu dans l'enquête pour la canonisation de Charles de Blois en 1371; 

Famille Audouyn : seigneursde Kernars, de Restinoys, du Cosquer; de Kerimer, de la Villéon, de Kergus : "d'azur au dextrochère d'argent, tenant un greslier de même, accompagné en chef de deux molettes d'or" /  en glazur e brec'h ouzh dehoù en arc'hant, o zerc'hell ur c'hrizilher ivez en arc'hant, heuliet ouzh kab gant div rodig-kentr ivez en arc'hant"

Un procureur du Roi au présidial de Quimper en 1696

Audren :

Famille Audren : seigneurs de Kerdrel et Kervelegan, en Lannilis; Kervinot, en Plounevez-Lochrist; de Pratmeur. "de gueules à trois trois couvertes d'or, maçonnées de sable" / "en gwad e dri tour toet en aour, mogeriet en sabel". Devise / sturienn : Tour à Tour

Famille Audren : seigneurs du Resto, en Merlévenez; de la Ville-Chevrier, en Sérent; de Maleville, en Ploërmel; des Petits-Prés; "d'azur à trois têtes de lévrier d'argent" / "en glazur e zri fenn levran en arc'hant". Un député de Ploërmel aux États de Rennes en 1590

Famille Audren : seigneurs de Brenilio, en Tourc'h; de Coëtforn, en Scaer; de Villeneuve, en Plougastel. "d'argent au coq de sable " / " en arc'hant e c'hilhog en sabel". 

 

Aufidius Lemnus
Aufidius Maximus
* Aug. : abréviation de prénom romain signifiant : Augustus / Empereur.
Auguste (Caius Octavius Thurinus) : fils de Caius Octavius et d'Atia qui, étant la fille de Julia, soeur de Jules César, est par conséquent la nièce de Jules César.

Il est né à Rome, dans le quartier des Têtes de Boeufs, sur le Mont Palatin, à l'aube du 23 septembre 0063 av. J-C. 

Adopté par son oncle Jules César en 0045 av. J-C, il reçoit le nom de Caius Julius Caesar Octavianus. 

Proclamé empereur le 16 janvier 0027 avant J-C par le Sénat, il reçoit le titre de Imperator Caesar Augustus.

Auguste a été marié trois fois : 

- avec Claudia, belle-fille d'Antoine. Mariage non consommé;

- avec Scribonia, de la famille de Sextus Pompée. Elle lui donne une fille : Julia, en fin de l'année 0039 avant J.C. Il divorce le jour même de la naissance de sa fille.

- avec Livia Drusilla, déjà épouse de Tiberius Claudius Nero;  il l'épouse néanmoins le 17 janvier 0038 avant J.C. Celle-ci est âgée de 20 ans et mère déjà de deux enfants : Tiberius, et Drusus, né seulement trois jours avant son union avec Auguste. Elle donne un enfant à Auguste, mais mort-né.  

Auguste est décédé à Nola, en Labour / Campanie, près de Pompéi, le 19 août 0014 après J-C, vers 15 heures (selon Suétone); il est âgé de 77 ans.

Il a laissé des oeuvres écrites : Mémoires; Res Gestae Augustae.

 
Augustin (Aurelius Augustus) : Romain de Numidie (Afrique du Nord), né en 354 à Tagaste / Souk-Ahras; fils de Patricius, petit fonctionnaire, et de Monica (Ste. Monique).

Augustin est décédé à Hippone le jeudi 28 août 430, durant le siège de cette ville par les Vandales. Il y a été inhumé dans la basilique Saint-Étienne. Son corps a ensuite été transporté en Sardaigne, en 486, puis en l'église Saint-Pierre de Pavie.

Cursus :

- baptisé à Milan, le dimanche de Pâques 25 avril 387;

- ordonné prêtre au début 391.

- ordonné évêque par Valère, évêque d'Hippone, en 395-6, auquel il succède la même année.

Famille :

On connaît à Augustin un fils :  Adeodat, né en 372; mort en 389.

Écrits : Confessions, 397; La Cité de Dieu, 413-427.

 
Augustin (Saint) : nommé en 601 par le pape Grégoire archevêque en Ile de Bretagne. En 604, il nomme lui-même deux évêques : Mellitus et Justus.
Aulerques (Aulerci) : générique d'un peuple celtique installé en Gaule et divisé en plusieurs tribus.

César, BG, II.3.4 : (ad) Aulercos; Pline, IV.18 : Aulerci; Ptolémée, II.8.7 : Aulirkioi

* Aulerci Cenomanni : ce peuple a donné son nom au Mans.

* Aulerci Diablintes ce peuple a donné son nom à Jublains.

* Aulerci Eburovices ce peuple a donné son nom à Évreux.

Famille d'Aulnières : seigneurs de Langevinière, en la Chapelle-Jason; de Cornesse (en Mayenne); "d'azur billeté d'argent" / "en glazur kanochennet en arc'hant". Geffeline épouse en 1488 Guillaume Hay seigneur des Nétumières (PPC)

Aulus Plautius : général romain. A commandé l'armée romaine contre les Catuvellauni, pour le compte d' l'empereur Claude, en 43 ap. J.-C. A été le premier gouverneur de la partie conquise de la Bretagne de *** à ***.

Famille d'Aumer : (pas de références de lieux). "de gueules à trois bandes d'argent le première chargée d'un lion de sable" / "en gwad e deir sourin en arc'hant, an hini gentañ karget gant ul leon en sabel". (Armorial de l'Arsenal)

Famille de l'Aumônes : seigneurs dudit-lieu en Cherrueix; de Marigné en l'Hermitage. "d'argent à deux fasces de gueules, surmontées de deux cannettes de sable" / "en arc'hant e ziv dreustell en gwad, leinet gant div houadan en sabel". Références et montres de 1427 à 1513 en Mordelles. (PPC)

Famille d'Aumont : famille originaire du Beauvoisis, duc d'Aumont, de Villequier, et de Pienne;  pair de France en 1655. Pas de seigneuries connues en Bretagne. "d'argent au chevron de gueules, accompagné de sept merlettes de même, 4, 3" / "en arc'hant e gebrenn en gwad, heuliet gant seizh moualc'henn ivez en gwad, 4, 3"

Jean, maréchal de France en 1529, commandant pour le Roi en Bretagne, tué au siège de Comper en 1595

    Famille d'Auray

Aureliani : épithète de l'unité Maure stationnée à Aballava / Burgh by Sands, selon Notitia Dignitatum : Praefectus numeri Maurorum Aurelianorum, Aballaba.   : épithète de l'unité Maure stationnée à Aballava / Burgh by Sands, selon Notitia Dignitatum : Praefectus numeri Maurorum Aurelianorum, Aballaba

 Aurelien :
Aurelius Arpagius
Aurelius (Marcus Aurelius ...)
Aurelius Lunaris :
Ausone (Decimus Magnus Ausonius) : fils d'un sénateur, Ausone est né à Burdigala / Bordeaux en 309/310.

Cursus : précepteur de Gratien, 367; questeur (avant) le 17.11.375; co-préfet des Gaules, 21.01.378; préfet associé des Gaules et d'Italie, 18.08.378 / 03.12.379; consul en 379 avec Quintus Clodius Hermogenianus Olybrius.

Ausone est décédé à Trèves en 394.

Famille : on lui connaît un fils, Hesperius, qui sera lui-même proconsul d'Afrique et préfet du Prétoire d'Italie.

Oeuvres : Parentales; La Moselle; Crucifiement de l'Amour.

 
Auspicius :  évêque de Toul
Famille d'Ausprac : seigneurs de la Villepirault, en Le Foeil. "d'azur à trois croissants d'or"  / "en glazur e deir greskenn en aour". PPC)

Famille d'Aussonvilliers : Originaires de Normandie. seigneurs dudit-lieu; barons de Courcy en Normandie. Seigneurs de Flémorbé, en Mélesse; des Navinaux en Vertou; de la Tour, en Port-Saint-Père. "d'azur au sautoir d'or, cantonné de quatre étoiles de même" / "en glazur e lammell en aour, ur steredenn ivez en aour ouzh pep konk". (PPC)

Famille Autret : seigneurs de Lesouazle, en Goulien; de Kerguiano, en Larret; de Lezergué et de Missirien, en Ergué-Gabéric; de Trémeur, Kermabon, Landéadec, en Crozon. "d'or à cinq trangles d'azur" / "en aour e femp pempenn en glazur". (PPC)

* Autini : peuple celte d'Hibernie,

Famille d'Aux : originaires de Guyenne. Seigneurs de Lescout en Guyenne; de Bournay en Poitou; de la Chaume; marquis de Vilennes au Maine en 1777; seigneurs de l Hubaufière en Saint-Jean-de-Boiseau; de Châtillon, en Fay. "coupé; au 1 d'azur à trois roquets d'argent; au 2, d'argent au lion de gueules"/ "troc'het; ouzh 1 en glazur e zri houarn-goaf  en arc'hant; ouzh 2 en arc'hant e leon en gwad"(PPC)

?

Famille Avaleuc : seigneurs de la Grée (?). 

1. "d'azur à une face d'hermines" / "en glazur e dreustell en erminoù", selon Guy le Borgne

2. "d'or à trois têtes de loup de sable" / "en aour e zri penn-bleiz en sabel", selon Pol Potier de Courcy

Jean, conseiller du duc en 1487, marié à Hylaire de Montauban

Famille d'Avaugour : ramage de la famille de Penthièvre. Barons dudit lieu en Plésidy; seigneurs du Parc, au Maine et de la Roche-Mabille au Perche; de Courtalain près Châteaudun; de Kergroix en Moustoir-Remungol; de Tromeur, en Sérent; de Saint-Laurent en Poitou; marquis du Bois de la Motte en 1621, en Trigavou; seigneurs de la Lohière, en Loutehel; du Bois, en Carquefou; de Mauves, paroisse de ce nom; de Trémereuc, paroisse de ce nom; de Kergorlay, en Motreff; de la Galiotière, en Château-Thébaud; baron du Guildo, en Créhen; seigneurs de la Motte et de la Touche, en Thouaré; du Port-Durand, en Saint-Donatien; de la Rivière, en Carquefou; de Saffré, paroisse de ce nom; de Quélen, en Guégon

* armes anciennes : "porte un arbre chargé de pommes / dougen a ra ur wezenn-aval" (sceau / siell 1108) (bret. aval = pomme)

* armes modernes : "d'argent au chef de gueules" / "en arc'hant e gab en gwad"

* la branche de Kergroix porte "d'argent au chef de gueules brisé d'une macle d'or" . 

- Geoffroy

- Henri

Famille Avenel : originaire de Normandie; seigneurs de la Villeauran, de la Moinerie, de la Haute-Cour, du Plessis en Saint-Georges -de-Reintembault. "de gueules à trois aiglons d'argent / en gwad e dri ererig en arc'hant" (PPC)

Aventius (Sallustius Aventius) : préfet de la Ville, fin 383 ou début 384 / fin juillet 384. De nationalité espagnole quasi-certaine, et de confession païenne. (Chastagnol, Fastes, N° 89)
?

Famille Avice : originaires de Normandie; seigneurs de Tourville, de la Fresnaye, de Gottot. "d'azur à neuf pommes de pin d'or / en glazur e nav aval-pin en aour"

alias / neuz all : "d'azur à l'épée d'argent en pal, accompagnée de trois pommes de pin d'or / "en glazur e c'hleze en arc'hant peuliek, heuliet gant teir aval-pin en aour"

Gilles, de la paroisse de Sortosville, élection de Valognes, anobli en 1597.

Les sieurs du Vauhériot et de la Croix, déboutés en 1702 à l'intendance de Bretagne, puis admis aux États (de Bretagne) en 1760

Famille Avice : originaires du Poitou; seigneurs de Mougon, de la Motte. "d'azur à trois diamants taillés en triangle et facettes d'argent" / "en glazur e zri diamant tric'hornet  ha talbennet en arc'hant"

Genidik eus Poitou. Guy, komandant ar Fouilhez, Pontmelven (Pontmelvez ?), Mael (Pestivien ?), Sant-Yann-Balaznant; Sant-Yann-a-Latran, sebeliet en iliz-se e 1691. Familh aet da get e 1868. (PPC)

Avidius Cassius
Avidius Quietus

Famille d'Avignon / Davignon : seigneurs de la Pinçzonnière, en Chevré; de la Villechère, en Izé; du Fontenil, en Chantenay. "de gueules au sautoir, accompagné en chef d'un besant, en flancs et en pointe de trois coquilles, le tout d'argent" / "en gwad e lammell heuliet ouzh kab gant ur bezantenn, ouzh lezioù hag ouzh beg gant teir c'hregilhenn, an holl en arc'hant"

François, secrétaire du duc en 1475; Pierre, receveur de Nantes en 1533; Artur, appelé à l'arrière-ban de Nantes en 1543. (PPC)

  Avite (Marcus Maecilius Flavius Maecilius Eparchius Avitus). Né vers 390 /400 près de Clermont dans une famille sénatoriale. Préfet du prétoire des Gaules en 439. Proclamé empereur à Arles le samedi 09 Juillet 455, alors qu'il est âgé entre 55 et 65 ans Déposé le vendredi 17 août 456, et nommé évêque de Placentia (Piacenza). Avitus était beau-père de Sidoine Apollinaire, par le mariage de sa fille Papianilla

 

Famille d'Avoine : originaires d'Anjoù; seigneurs de la Jaille, en Noillet en Anjou; de la Meignanerie, de la Pommeraye, de Gâtines, du Fougeray. "de gueules au léopard d'argent" / "en gwad e leonparzh en arc'hant"

Jean, maire d'Angers en 1539

Jacques, gouverneur et sénéchal de Montpellier en 1628. (PPC)

Famille Avril, ou Auvril  : originaires d'Anjou; seigneurs de la Roche, de la Chauvière, de Lancrau, du Mont, de la Pénicière, de la Burlière, de la Pannière, en Vallet; de Kerroland et Tréénégat, en Guérande. "d'argent au pin de sinople; au chef d'azur chargé e trois roses (alias : étoiles) d'or" / "en arc'hant e wezenn-bin geotet; e gab en glazur karget gant teir rozenn (neuz all: steredenn) en aour"

Un auditeur aux Comptes de Bretagne en 1617;  Cinq conseillers au Parlement de Bretagne de 1640 à 1717; Famille éteinte en 1771 (PPC)

Famille Avril, ou Apuril originaires d'Anjou; seigneurs de la Villemissent, de la Bernardais, du Colombier, de l'Isle, de Vaurimont, de Kerloguen (?) "d'argent au chevron de gueules chargé de trois roses d'or et accompagné de 2 têtes de lion de sable en chef et d'une étoile de même en pointe" / "en arc'hant e gebrenn en gwad karget gant teir rozenn en aour hag heuliet gant dao benn leon en sabel ouzh kab hag ur steredenn ivez en sabel ouzh beg"

Jean de la Trépellière, revêtu de l'office de changeur à  Dinan en 1518,

Macé, receveur du domaine du Roi et fermier des impôts et billots à Dinan

Raoul de l'Isle, maître des comptes en  1624

Gilles de la Bernardais, alloué de Ploermel en 1668 (PPC)

Famille Aymer : originaires du Poitou; seigneurs de Sainte-Rhue; de la Chevalerie. "d'argent à la fasce componnée de quatre pièces de sable et de gueules" / "en arc'hant e dreustell kenframmek a beder pezh etre sabel ha gwad".

Jean, chevalier de Saint-Jean-de-Jérusalem, commandeur de Quimper en 1527 (PPC)

Famille Aymeret : originaires de Paris; seigneurs de Gazeau. "d'argent au chevron de sable, chargé de trois coquilles d'or" / "en arc'hant e gebrenn en sabel karget gant teir c'hregilhenn en aour". 

François, conseiller au parlement de Bretagne en 1559; décédé en 1580. (PPC)

Famille Ayrault : originaires d'Anjou; seigneurs du Rocher; de la Bouchetière; "d'azur à deux chevrons d'or" / "en glazur e ziv c'hebrenn en aour"

Pierre, lieutenant de la prévosté d'Angers en 1520, père de René, maire d'Angers en 1556

Jean, président aux comptes en 1583;

Pierre, conseiller au parlement de Bretagne en 1635;

Un lieutenant au régiment d'Aquitaine, marié en 1780 à Julie-Henriette de la Forest d'Armaillé. (PPC)

Azénor :

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* Autres pages de l'encyclopédie Marikavel.org pouvant être liées à la présente :

http://marikavel.org/heraldique/bretagne-familles/accueil.htm

http://marikavel.org/broceliande/broceliande.htm

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* sauf indication contraire, l'ensemble des blasons figurant sur cette page ont été dessinés par J.C Even, sur bases de GenHerald 5.

* Introduction musicale de cette page : Bro Goz Ma Zadoù, hymne national breton, au lien direct : http://limaillet.free.fr/MP3s/BroGoz.mp3

hast buan, ma mignonig, karantez vras am eus evidout va vite, mon petit ami, je t'aime beaucoup

go fast, my little friend, I love you very much

retour en tête de page